Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
5890 aujourd'hui
5754 hier
6102466 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Communiqué du LKP relatif au Congrès des élus sur la violence : des propos honteux & méprisants ! Men Nou Péké Jan Fè Dèyè !!

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

1 réaction
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
RELATIF A LA RÉUNION DU CONGRÈS DES ÉLUS :
DES PROPOS HONTEUX ET MÉPRISANTS

Le lundi 7 Novembre 2011 se tient un congrès des élus régionaux et départementaux sur le thème de la violence et de l’insécurité. Nous avons parcouru la synthèse du rapport préliminaire servant de document de travail aux élus.

Dans ce document honteux et particulièrement méprisant, le LKP est nommément désigné comme la principale cause de la violence et de l’insécurité en Guadeloupe.

Edifiant ! Ce qui suit est la contribution, validée par le Conseil Général et Régional, d’Errol Nuissier, psychologue expert auprès de la cour d’appel de Basse-Terre :

«  Il nous semble que le mouvement social du premier trimestre de 2009 (mouvement LKP) de part son jusqu’au boutisme, ses slogans et surtout son incapacité à participer à la vie publique pour faire des propositions et participer à l’évolution des choses, a exacerbé d’une part la souffrance des relations interpersonnelles déjà présente dans le pays, a augmenté les incertitudes et les angoisses des populations les plus fragiles, a accru le mépris de nous-mêmes, a exacerbé le racisme et la xénophobie et au-delà de tout cela, a légitimé la libération sans contrainte, ni culpabilité, de la pulsion de destruction présente chez tout être humain normalement constitué. En effet, il nous a appris à nous haïr nous-mêmes, à cracher sur nos élus, sur nos chefs d’entreprise, sur les gens qui sont représentatifs de ce pays et à défier tout ce qui venait de la France.  »

L’Etat avait très tôt rendu LKP responsable de tout. C’est maintenant au tour de Victorin LUREL et Jacques GILLOT de sonner une nouvelle charge et de rendre LKP directement responsable de la violence et de l’insécurité en Guadeloupe ; en s’appuyant sur les propos du larbin de service. Leur alliance avec l’Etat (par l’entremise de Marie Luce PENCHARD) ayant échoué à éradiquer le LKP, ces deux présidents de collectivités (par ailleurs parlementaires) choisissent la voie de la provocation et de l’insulte à l’adresse des Travailleurs et du Peuple Guadeloupéen. Plutôt que d’affronter la réalité : leur inconséquence et leur incompétence à mettre en œuvre un véritable projet de développement économique et social pour la Guadeloupe et les Guadeloupéens.

Ce triumvirat (Lurel-Gillot-Penchard) espère ainsi faire oublier sa décision, prise d’un commun accord : de mettre un terme aux négociations, de ne plus réunir la commission de suivi des accords conclus avec le LKP et surtout de n’appliquer aucun engagement du protocole du 4 mars ; notamment les points relatifs au plan d’urgence pour l’insertion et la formation des jeunes, l’arrêt des discriminations à l’embauche, l’accès des cadres guadeloupéens aux postes à responsabilité, les mesures relatives à la baisse des prix et à l’amélioration du pouvoir d’achat.
En définitive, faire oublier leur choix de placer encore plus ce pays sous le joug des pwofitan.

LKP condamne fermement ces propos obscènes à visée électoraliste (élèksyon ka vinn) dont le but est de maintenir les travailleurs et le Peuple de Guadeloupe dans l’ignorance, l’auto dénigrement et l’aplaventrisme.

N’en déplaise à tous ces réactionnaires, LKP a pleine autorité et légitimité pour continuer à combattre la pwofitasyon capitaliste et la domination coloniale. C’est aussi une référence à laquelle les luttes et les soulèvements qui se multiplient toupatou asi latè ressemblent tant dans la forme que dans le fond.

Nous l’avons compris, il s’agit donc d’une opération de désinformation feignant d’ignorer que violence et insécurité interviennent dans une société frappée par un chômage de masse et une précarité galopante. Il s’agit aussi d’une entreprise visant à criminaliser et à diaboliser le mouvement social ; dans le but de contenir les travailleurs et le peuple de Guadeloupe, de décourager les indécis, et d’annihiler toute envie de redescendre dans la rue.

NOU PÉKÉ FÈ DÈYÈ ! LKP continue de porter les revendications qui bouillonnent en Guadeloupe et appelle les Travailleurs, les Jeunes et le Peuple à s’engager dans une large mobilisation pou déchouké tout pwofitasyon !

Pou LIYANNAJ KONT PWOFITASYON

Elie DOMOTA

Lapwent, 07 Novanm 2011

date de l evenement : 7 novembre 2011

Publié par le LKP le lundi 7 novembre 2011

Téléchargez les documents joints à l'article

Congrès des élus sur la violence
 
Fichier de type Word
Poids : 77.5 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Communiqué du LKP relatif au Congrès des élus sur la violence : des propos honteux & méprisants ! Men Nou Péké Jan Fè Dèyè !!
le 11 novembre 2011 @ 19h52



Site à visiter : http://gwadloup.blogspot.com
[Le rôle d’un expert, d’un spécialiste, d’un sociologue, d’un praticien, d’un observateur...est de nous permettre de nous éclairer sur la société, de décrypter, de comprendre le monde dans lequel nous vivons, nous aider à réfléchir sur les moyens de résoudre, d’appréhender les problèmes qui nous concernent afin de mieux vivre ensemble. Or, l’extrait des propos de cet "expert" cité par le LKP, semble en tous points très loin de remplir ces objectifs. Cet "expert" à travers son propos verse dans un violent réquisitoire et accuse le LKP d’être responsable de la montée de la violence en Guadeloupe. C’est comme si le protocole d’accord du 4 mars mars 2009 ou que l’accord Bino n’existaient pas. Pour toutes les personnes qui ont le cerveau à l’endroit, tous les problèmes soulevés par le mouvement LKP étaient fondés, justes. Il eût été judicieux que ce prétendu "expert" relise les différents rapports de l’Autorité de la concurrence par exemple, ou lise les récents travaux du Bureau d’Etudes Ouvrières pour qu’il comprenne enfin ce contre quoi le LKP s’était opposé soutenu en cela par des dizaines de milliers de nos compatriotes. La critique est toujours la bienvenue, souhaitable, pourvu qu’elle contribue à élever le débat, pour peu qu’elle soit argumentée, étayée, solide. Dans le cas de ce monsieur, il n’a fait que livrer son aversion pour le LKP. Que veut-il dire ? Qu’avant le LKP c’était le paradis et depuis, c’est l’enfer ? Dans sa réponse sur le question à la montée de la violence dans nos sociétés, pas un mot sur la dépendance économique et politique de la Guadeloupe, rien sur le taux de chômage... Puisque ce monsieur n’a pas compris le mouvement de contestation de 2009, voici une vidéo parmi toutes celles en rapport avec le mouvement LKP qui pourrait lui apporter quelques éléments de réflexion : http://www.dailymotion.com/video/x8qwmt_guadeloupe-couper-le-cordon_news
^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !