Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
798 aujourd'hui
4059 hier
6239781 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Communiqué de l’UGTG à propos de la TVA dite "sociale" : La TVA sociale n’a donc de sociale que le nom

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Pli ou chiré, pli chyen chiré-w !



Aucune réaction pour le moment !
 

COMMUNIQUE de L’UGTG A PROPOS DE LA TVA dite « SOCIALE ».

A l’origine, la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) est un impôt injuste car le taux payé est le même pour tous quel que soit le niveau de revenu. Les plus pauvres consomment la quasi-totalité de leur revenu, alors que les riches épargnent, ce qui exclut une partie de leurs revenus de la TVA. Ainsi, 10% des revenus les plus bas supportent 11,5% de la TVA contre 5,2% pour les 10% des revenus les plus élevés.

LA TVA SOCIALE N’A DONC DE SOCIALE QUE LE NOM

Elle consiste à baisser les cotisations sociales (salariales et patronales) tout en augmentant le taux de TVA que paie le consommateur pour financer la Sécurité sociale.

En théorie, l’augmentation des prix ne concernerait que les produits importés, ce qui rendrait les entreprises plus compétitives. MAIS la vérité est tout autre :

- Compte tenu des écarts de prix du travail entre la France et les pays à très bas coûts, faire croire que la TVA sociale dissuaderait les entreprises françaises à délocaliser est un leurre. Si le coût du travail en France était la cause de la désindustrialisation française, alors pourquoi l’Allemagne avec coût horaire dans l’industrie manufacturière de 35,1 euros (35,4 en France, 26,1 en Italie, et 29,5 dans la zone euro) est le premier exportateur en Europe.

- Une augmentation de la TVA ne rendrait pas non plus les produits importés moins compétitifs quand on sait que les coûts de production sont 20 à 50 fois inférieurs dans certains pays. Et puis, n’ayant pas d’autres choix, le consommateur sera obligé d’acheter le produit importé au prix fort. Quand nous savons que 93% des produits achetés ou consommés en Guadeloupe proviennent de l’extérieur.

Nou ké péyé tout biten pli chè.

- Les entreprises sont censées répercuter cet allégement en baissant leurs prix afin de compenser l’augmentation de la TVA. Là encore, pon moun péké kouyonné pon moun , elles en profiteront pour augmenter leurs marges et les dividendes versés. Pour exemple : les baisses de TVA à 5,5% dans la restauration en 2009 n’ont été que très peu répercutées. La baisse de l’octroi de mer sur les produits de première nécessité (protocole LKP) n’a jamais été répercutée sur les prix des marchandises mais engrangée comme une subvention avec la bénédiction de la Région Guadeloupe.

Pour un salarié Guadeloupéen rémunéré au SMIC, la légère hausse du salaire consécutive à la baisse des cotisations salariales (intervenant comme par hasard juste avant les élections) ne compensera pas l’augmentation des prix et aboutira à une baisse du pouvoir d’achat purement et simplement. Encore pire pour les chômeurs et les retraités qui supporteront ces augmentations des prix sans aucune contrepartie.

Pli ou chiré, pli chyen chiré-w !

Cette mesure ne profitera pas non plus aux entreprises locales dans le domaine de la production du fait même du coût d’importations des matières premières et de la pwofitasyon qui règne.

En définitive, c’est encore un cadeau fait au patronat. Quant au débat actuel sur la taxation des transactions financières, il n’intervient que pour faire avaler la pilule et laisser croire que l’Etat s’attaque aussi aux pwofitan . MANTI A MANTÈ !

NON A LA PWOFITASYON !

Le secrétaire Général

E. DOMOTA

Pointe-à-pitre, le 09 janvier 2012

Publié par la Centrale UGTG le lundi 9 janvier 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !