Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1698 aujourd'hui
4674 hier
6496335 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Communiqué de presse du LKP à propos des nouvelles conventions Bouclier Qualité Prix (BQP).

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Le battage médiatique et la propagande organisés par la Préfète de Guadeloupe consistent à vendre aux Guadeloupéens l’idée que l’Etat s’attaque à la pwofitasyon. En réalité, il n’en est rien.

Les contrôles effectués par le Bureau d’Etudes Ouvrières du LKP montrent qu’il n’y a aucune baisse des prix. Bien souvent, les produits du BQP sont plus chers et de moins bonne qualité que ceux hors BQP. En second lieu, les marges abusives sont intactes car il s’agit de faire une liste de produits pour un total de 360 euros sans baisse des prix. C’est clair, les négociations annuelles et le bouclier prix ne constituent qu’un vaste écran de fumée, une vaste supercherie, qui sert d’argument publicitaire aux enseignes commerciales mais ne s’attaquent nullement à la pwofitasyon.

C’est la préfète, seule, qui mène des négociations fermées avec les représentants de l’importdistribution.

Et les associations de consommateurs et autres syndicats sont invitées à la signature des conventions pour jouer le rôle de figurants, de potiches.

Cette exclusion a pour but de ne jamais mettre sur la table la question des marges abusives pratiquées dans le secteur de l’import-distribution et qui sont, pourtant, faciles à évaluer à partir des déclarations d’importation aux services des douanes.

Une nouvelle fois, la préfète s’est entendue avec les représentants de la distribution sur une liste de produits ne dépassant pas 360 euros et cela non pas à partir d’une connaissance des marges abusives réalisées mais à partir des choix émis par les entreprises.

Les sociétés n’accordent rien du tout en réalité. Car elles n’ont aucune obligation légale de communiquer le moindre document comptable sur leurs marges, ni sur les produits qu’elles vendent le plus ou sur ceux sur lesquels elles réalisent leurs plus fortes marges.

C’est donc une mascarade organisée en s’appuyant sur l’ignorance voulue et désirée du représentant de l’Etat et sur l’absence de toute organisation syndicale ou association de consommateurs dans ces « pseudos négociations ».

Et dans le cas où les négociations n’aboutissent pas ? Les surfaces commerciales concernées devront simplement vendre au prix le moins cher parmi l’ensemble des prix abusifs pratiqués en Guadeloupe. Nul ne les obligera à tenir compte du prix auquel elles ont réellement acheté les produits qu’elles commercialisent.

YO PÉKÉ KOUYONNÉ NOU !

LKP réaffirme la nécessité d’un encadrement du prix des produits de première nécessité par la limitation des marges abusives des sociétés de l’import-distribution.

LKP rappelle l’impératif de développer et de promouvoir une production locale protégée des importations et ayant comme objectif l’autosuffisance alimentaire, seul moyen de nous libérer du joug des transnationales de la grande distribution.

La Gwadloup sé tan nou ! Pon disou pa pèd

GWADLOUPEYEN DOUBOUT !

LKP - Lapwent – 18 jwiyé 2013

Publié par le LKP le dimanche 21 juillet 2013

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !