Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
775 aujourd'hui
4059 hier
6239758 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

France Télécom : Travayè ka resté véyatif

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Mé tansyon : sa ki an bèk pôkô an fal



Aucune réaction pour le moment !
 

Travailleurs,

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Après six (6) jours de grève à France Télécom Guadeloupe, Guyane et Martinique, notre détermination et la justesse de notre position nous ont donné raison d’avoir posé nos revendications.

Après 48 h 00 d’arrêt de travail, nous avons bien mesuré notre choix, en toute liberté, de poursuivre la mobilisation.

Tout au long de la grève, nous avons su aussi, conserver notre avantage à travers bon enpé travayè, fanm é nonm doubout et une intersyndicale unifiée pour la lutte.
É pou bout, nous avons globalement obtenu satisfaction de nos revendications et la signature d’un protocole d’accord de fin de conflit le 09 Mai 2007.

Aujourd’hui, avec le recul nous devons tirer tout l’enseignement sur le sens de notre action. Nous obliger à revenir sur chaque étape de la grève, comprise entre le 03 mai et le 09 mai 2007, que nous avons menée ansanm ansanm pou té fè Man OKAW bat dèyè.

Non, cela ne relève pas d’une banalité que d’avoir accompli un telle démarche, quand nous nous souvenons de la situation qui était la nôtre, il n’y a pas si longtemps : démouné, déjanté, divisés, sans perspectives, constamment harcelés par un maître d’habitation toujours soucieux de sa macabre production à fournir en bales de suppressions d’emplois et de mobilités forcées. Bénéficiant d’alliés sûrs en la circonstance, comme certains cadres jérè, friands du plaisir honteux des coups de fouet donné au bétail que nous étions.

L’entêtement de man OKAW relevait du fait que le tableau qu’on lui avait dressé à notre propos tournait au cauchemar devant la réalité qu’elle découvrait devant elle. I pa té ka konprann koman fè tou sa fanm é nonm doubout é an balan, douvan’ay anko ! Estèbèkwè, elle voyait là, tout le contraire de ce qu’elle espérait ; point de zonbi ni d’homoventraplatis, seulement dé fanm é nonm vayan !

Aujourd’hui, il est de notre responsabilité à nous travailleurs, à faire respecter les engagements pris par la direction de France Télécom Guadeloupe, Guyane et Martinique, lors de la signature du protocole d’accord de fin de conflit du 09 Mai 2007 : Pas, sa ki an bèk poko an fal !

En principal :

Point 1 : Arrêt immédiat des projets en cours par domaine d’activités pour passer à un projet global DT

La Direction s’engage à l’arrêt immédiat des projets en cours par domaine d’activités, passer à un projet global DT qui sera présenté et discuté avec les organisations syndicales avant demande d’un avis au CE.

Par ailleurs, la direction s’engage à ouvrir des négociations :

- sur les chantiers considérés par la direction comme en phase de mise en œuvre (SCF - QD – GCC – Pilotage Réseau – Commande Livraison)

- sur la mise en œuvre du projet global DT,

- sur la base d’un calendrier qui sera annexé au présent accord…

Pou fè Nonm, fow vlé Nonm !

Or, il se trouve que certains jérè s’illustrent encore dans la médiocrité et continuent de faire comme si rien n’avait changé, tout redevenait comme avant. Erreur masilili a gwo tèt ! Petit moustik a gwo vant !

Que reste t-il de votre petite personne quand il a été sommé à la direction de France Télécom d’arrêter son plan de destruction massive d’emplois dans nos pays. Ayez un peu de jugeote, de retenue et du respect lorsque vous savez que l’un des points de revendications, en votre faveur, était « La reconnaissance des cadres autochtones », sans compter que zot pa menm mouyé chimiz a zot ! Zot pa hont ! Il vous est donné là l’opportunité de choisir un fois pour toute le bon camp : kan a nonm doubout é vewtikal. Mais à l’évidence, il vous est difficile de faire le choix. Par lâcheté, vous vous complaisez entre fit é fant.

Tout cela n’a été possible parce que nous Travailleurs à France Télécom Guadeloupe, Guyane et Martinique l’avons voulu. Nous devons veiller à ce que l’ensemble du protocole d’accord de fin de conflit soit respecté.

Plis otorité, plis pouvwa sont là nos prétentions face à une multi nationale qui n’a que faire des préoccupations de la majorité des travailleurs qui produit toute sa richesse, au seul profit d’une poignée d’actionnaires.

Par conséquent, nous Travailleurs :

● Exigeons l’application stricte du protocole d’accord de fin de conflit du 09 Mai 2007 ;

● L’arrêt de toutes manœuvres visant à invalider les engagements pris de la direction de France Télécom ;

● Exigeons l’ouverture des négociations conformément au calendrier annexé au protocole d’accord de fin de conflit du 09 Mai 2007 ;

● Continuons la mobilisation.

SI TEL N’EST PAS LE CAS :

LA I PAN’N I SEK !!!

Section UGTG France Télécom le 12/05/07

Publié par UTT - UGTG le samedi 12 mai 2007
Mis à jour le samedi 5 juillet 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !