Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
6673 aujourd'hui
5663 hier
6506973 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Grève au CHU de Pointe à Pitre

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Face à toutes les dérives de Jolivère, L’UTS-UGTG appelle à la grève !



Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
A fos, a fos Jolivyè finn’ pa touvé...

EPRD 2006... Pani mwayen kaché vérité ankò :

Pou ankayé…, nou byen ankayé !

A force de claironner que tout va bien au CHU, Jolivière s’est pris à son propre jeu et se retrouve dos au mur et nous hospitaliers dans le kanbwi jusqu’au cou.

A force de se défausser sur les autres, sur le climat social tendu, l’absentéisme, sur l’incapacité du bureau des admissions, des secrétaires médicaux, des médecins à recueillir, codifier et valoriser les séjours et les actes ; Jolivière nous a embourbé dans un déficit abyssal de 30 millions d’euros.

A force, ensuite, de tenter de museler les syndicalistes et de terroriser le personnel opposé à ses diktats, Jolivière le monarque s’est mofwazé en gendarme.

Jòdila, nou antòtiyé !

Nou antòtiyé davwa le budget 2006, appelé dorénavant l’État des Prévisions de Recettes et de Dépenses (EPRED) n’a toujours pas été soumis au CA. Il devrait l’être, selon la loi, au plus tard le 15 mars, et cette année au plus tard le 10 mai pour le CHU et ensuite transmis à l’ARH. A ce jour il n’en n’est rien.

Et pour cause, ce document doit être présenté en équilibre, les recettes et les dépenses doivent être évaluées de façon sincère. Comment faire avec 30 millions d’euros de déficit en fin 2005 et 10 millions d’euros de recettes de moins prévues pour l’année 2006 ?

Les conséquences :

  • L’ARH nous imposera un budget limitatif avant de nous contraindre de mettre en place un plan de redressement ;
  • Nos conditions de travail vont se dégrader encore d’avantage ;
  • Les malades seront encore mal soignés ;
  • Les investissements en travaux et en équipement seront suspendus.

Et tout cela au moment où le secteur privé se modernise : la clinique les Eaux-Claires inaugure 7 nouvelles salles de bloc le 29 juin, quelques jours avant le docteur Lacrosse inaugure sa nouvelle clinique de Choisy au Gosier, le 8 juin.

Nou antòtiyé davwa, qu’il est peu probable que nous ayant plus d’activités et plus de recettes quand seulement 9 salles de bloc fonctionnent sur 12, quand nous sous-traitons le lavage de notre linge et les examens de laboratoire, l’interprétation des radios, quand des lits se ferment sur les malades, quand les chambres ne disposent d’un minimum de confort comme un téléphone ou une télé.

Nou antòtiyé davwa, nous sommes de plus en plus nombreux à être cassés ou démotivés devant l’absence de projet de soins infirmier, la dégradation des actes de soins, le manque de petits matériels, l’impossibilité de tenir des staffs paramédicaux, l’opacité des projets de restructuration et de rénovation des activités et des services comme le pôle logistique ou les urgences.

Nou antòtiyé davwa, d’ores et déjà, Jolivière a décidé de ne plus remplacer les départs à la retraite dans les services techniques, généraux et administratifs.

Ainsi donc, ce sont nous hospitaliers et les malades qui paierons la facture des errements des fastes et des fautes de gestion de Jolivière.

L’UTS nous l’avait révélé, l’EPRED 2006 le confirme, le CHU de Pointe-à-Pitre principal établissement de santé de Guadeloupe sans une large mobilisation du personnel, si le CA ne s’investit pas autrement, ne sera plus en mesure d’assurer toutes ses missions et ce dès cette année 2006.

RÉAGIR …UN DEVOIR !!

LE 6 JUIN DÈS 6 H DU MATIN, NOUS TRAVAILLEURS DU CHU, NOUS RÉAGIRONS.

Le 6 juin dès 6 h du matin, ansanm ansanm, nous serons mobilisés devant l’hôpital pour dénoncer cette situation.

Le 6 juin dès 6 h du matin, ansanm ansanm avec les militants des autres établissements de service de santé de Guadeloupe, nous dénoncerons la répression qui s’abat constamment et sauvagement sur les militants syndicalistes, les Travailleurs en lutte.

Le 6 juin dès 6 h du matin, nous dénoncerons les réquisition-sanction-intimidations prises par Jolivière pour limiter le nombre de grévistes et donc de témoins de ses fautes.

Le 6 juin à 14 h nous serons présents devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre en soutien à notre Secrétaire Général Gaby CLAVIER et aux militants Daniel DORVILLIUS de l’UTS et de Jean-Luc BROUILLE de Danone accusés d’avoir manifesté sur le pont de La-Boucan le 15 février 2006.

CAMARADES, TRAVAILLEURS DU CHU, NOUS SERONS TOUS EN GRÈVE CE MARDI 6 JUIN 2006.

Nous exigeons :

- Une réunion urgente du Conseil d’Administration pour débattre de la situation financière du CHU de l’EPRD 2006 ;

- Un audit sur la gestion de Jolivière et sur les causes du déficit ;

- L’engagement de négociations en vue de l’élaboration du Projet d’Établissement ;

- L’amélioration des conditions d’accueil et d’hébergement des patients

- L’amélioration des conditions de travail du personnel dans tous les services ;

- Le règlement immédiat de la situation des Camarades SABLON-PELAGE, FIGARO, ALEXANDRE et BORGIA-COURIOL ;

- L’arrêt de toutes les procédures judiciaires à l’encontre des militants syndicalistes.

ANSANM NOU KA LITÉ,

ANSANM NOU KA GANNYÉ.

Section UTS-UGTG CHU.

03/06/2006

Publié par UTS - UGTG le samedi 3 juin 2006
Mis à jour le mercredi 4 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !