Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
samedi 22 avril 2017
13h51

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2784 aujourd'hui
6620 hier
5598743 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Lagé MADA !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Michel Madassamy #Mwa Mé #Justice coloniale
Aucune réaction pour le moment !
 

Le lundi 04 octobre 2004 à 21 h 00, des hommes encagoulés et lourdement armés se sont jetés sur notre militant et dirigeant Michel MADASSAMY sur la Place de la Victoire, alors qu’il s’apprêtait à partir au volant de sa voiture après avoir acheté un bokit. Il a ensuite été conduit sous bonne escorte, directement dans la geôle de Baie Mahault.

Pou ki sa ? Ka Mada fè ?

Sonjé 27 Mé 2001, l’UGTG, an lyannaj avec le peuple de Guadeloupe, avait décidé d’imposer aux affairistes de tous acabits, de respecter ce jour, cette date de l’unité retrouvée du peuple, symbole de lutte de résistance contre toutes formes d’oppressions, contre l’esclavage, contre le mépris des hommes et des peuples. Mada et plusieurs dizaines de militants UGTG avaient pu ainsi obtenir du patronat de Guadeloupe et de l’état français que le 27 Mé soit désormais un jour férié, chômé et payé POUR TOUS. Un jour de reconstruction et de refondation pour tous les Guadeloupéens.

Yo pa pwan sa. Yo désidé fè Michel péyé.

Mada fut condamné à 3 mois de prison ferme et à 7000 € d’amende pour la défense du 27 Mé dont tous profitent aujourd’hui.

Fidèle à son engagement syndical, Mada s’est retrouvé aux côtés des Travailleurs de la Multinationale TEXACO pour défendre le droit des Guadeloupéens à investir dans leur pays.

Nou ni dwa manjé osi !

Fidèle, à sa complicité active avec le grand capital mondial, la justice coloniale française, dans le cadre d’un simulacre de procès, sans témoin, sans preuve, condamna Michel MADASSAMY a 10 mois de prison ferme et à 53.000 € d’amende pour destruction d’un camion TEXACO.

Dans le même temps, le Procureur de la République de Pointe-à-Pitre, ne donnait aucune suite aux procès-verbaux de l’Inspection du Travail à l’encontre de Texaco.

Deux affaires nées de l’action syndicale, de l’engagement militant chouké dans la forte détermination des militants de l’UGTG de contrer partout tous les mépris, tous les abus et toutes les exploitations.

L’emprisonnement de Mada est donc une attaque contre le peuple guadeloupéen.

Jandam, lajol, fizi, nou pa pè !

Camarades, peuple de Guadeloupe, ce sont aujourd’hui 27 mois de prison ferme, plus de 75 mois de prison avec sursis et plus de 130.000 € d’amendes qui frappent les dirigeants et militants de notre organisation.

Aujourd’hui, plusieurs délégués syndicaux sont menacés de licenciement,

- Des milliers de travailleurs ne bénéficient pas des droits élémentaires comme le SMIC ou le droit au congé annuel,

- Ce sont des millions d’heures supplémentaires travaillées en Guadeloupe qui ne sont pas payées,

- Ce sont des dizaines de familles qui sont contraintes de vivre dans l’indignité, la précarité, le chômage,

- Ce sont des milliers de jeunes qui s’entendent dire qu’ils sont la priorité de tous les programmes politiques électoraux mais ki ka pentiré syel é ba lari chenn, sans compter ceux qui ne sont pas sous l’emprise de la drogue ou tout simplement déréglés…

Nou péké pran sa !

Nous, Travailleurs de Guadeloupe, Peuple de Guadeloupe, Petits-fils de mawon, de MASSOTEAU, IGNACE et DELGRES, DE SOLITUDE, militants de la liberté et du droit pour tout homme de vivre et de travailler dignement dans son pays.

nou péké pran sa !

Nous exigeons la libération immédiate de Michel MADASSAMY et refusons à l’état colonial, état criminel, le droit de nous juger, de juger notre engagement, de juger notre pratique syndicale.

Nous refusons de reconnaître ce pouvoir judiciaire qui est si muet, si conciliant et si complaisant devant les infractions, les crimes et délits pratiqués par certains politiciens et patrons véreux, comme MARSOLLE , VIAL-COLLET, et autres policiers ripoux…

Nous, Militants de l’UGTG,, Michel MADASSAMY et Armand TOTO refusons toute négociation avec l’état français sur les conditions d’exécution des peines qui ont été décidées à l’issue de parodie de procès.

Travailleurs, Peuple de Guadeloupe, adan on gran balan a fòs, mémwa é gaoulé,

  • Appuyons la détermination des militants syndicalistes pour le respect de tous les droits des travailleurs.
  • Engageons partout, dans les villes, les quartiers et les campagnes, des débats pour que nous prenions conscience de la puissance que nous saurons dégager de notre unité et de notre mobilisation dans une vaste et cinglante riposte populaire.

Organisons dans toutes les entreprises des arrêts de travail, des débrayages de solidarité et de contestation.

Arrachons la libération de Michel MADASSAMY et l’arrêt de toutes les poursuites à l’encontre des militants syndicalistes.

TOUS AU MEETING LE MERCREDI 06 OCTOBRE 2004 A 19 H DEVANT LE LOCAL DE L’UGTG RUE PAUL LACAVE A POINTE-A-PITRE

JOU NOU KÉ MÉTÉ A JOUNOU POKO VWÈ JOU.

P-A-P, LE 05/10/04

CONSEIL SYNDICAL UGTG

Publié par la Centrale UGTG le mardi 5 octobre 2004
Mis à jour le mardi 10 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !