Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
4827 aujourd'hui
6830 hier
6518806 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

G.H.T.G. pété : Travayè gannyé !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

La puissante grève des 02 et 03 Février 2005 à l’appel de l’Intersyndicale CGTG-la Section FO Cannella Beach – UTHTR/UGTG, pété G.H.T.G (Groupement Hôtelier & Touristique Guadeloupéen).

KA NOU NI POU KOMPRANN ?

Il s’agit pour nos camarades travailleurs de répondre précisément à cette question.

Depuis les NAO de Branche de 1999 l’ex-GHTG clôturait unilatéralement les NAO au mépris de toutes les lois sociales existantes, mais aussi ignorant totalement les revendications des travailleurs de ce secteur.
C’est là, toute la politique de l’État, du Capital International et de ses valets locaux réfugiés au GHTG, qui consiste à tenter d’abolir les lois sociales, démanteler le Code du Travail, détruire les Conventions Collectives et à éliminer les organisations syndicales de lutte de classes et de masse par une féroce répression anti-syndicale.

Répondre à cette question, c’est aussi comprendre le rôle de certains syndicalistes, qui après avoir manjé an men a yo, trahi la classe ouvrière, sont les premiers adeptes de la Collaboration de Classes, des capitulards voulant humaniser le capitalisme, ne jurant désormais que par le sacro saint dialogue social, forum social de compromission ayant pour objectif la domestication des Organisations Syndicales de lutte de classes, de masse et de contestations sociales.

TRAVAYE LOTEL LÉVÉ É VANSÉ SI YO !!

Nous, camarades, travailleurs de l’hôtellerie du tourisme et de la restauration, avons bien compris que pendant des années ils nous ont confinés dans la négation, par la terreur, l’exclusion du savoir, la précarité de l’emploi, dans le seul but d’engranger des millions d’euros de subventions, d’allègement de charges, de détourner les fonds public et faire croire que le tourisme ne marche pas, les charges salariales étant trop élevées, que notre pays Guadeloupe, souffre d’un mal être social, que les guadeloupéens ne savent pas accueillir.

MANTI A MANTE !!!

Notre pays Guadeloupe et singulièrement le secteur de l’hôtellerie du tourisme et de la restauration, est un secteur d’avenir, porteur de richesse et d’emploi. La détermination des travailleurs et de leurs organisations syndicales ont démontré que l’État, les politiciens véreux, le patronat médiocre n’avaient aucune lisibilité de ce secteur, aucune connaissance de la réalité touristique et bien évidemment, brillent par leur absence de projet, conformes aux intérêts du peuple guadeloupéen car tous au service du pouvoir Colonial français, de l’Union Européenne et du Capital International. Le secteur du tourisme et de l’hôtellerie est en constante progression. Les derniers chiffres montrent une augmentation du taux d’occupation, de plus de 3% par rapport à 2003 et un nombre de passagers croissant, soit près de 40.000 passagers supplémentaires toujours par rapport à 2003.

C’est fort de toutes ces analyses que les travailleurs ont engagé la lutte pour la satisfaction de leurs justes revendications.

NOU WOUKLÉ, MASYÉ, NOU KALBANDÉ YO !!

Davwa, qu’après les 48 heures de grève reconductibles, nous avons obtenu totale satisfaction de toutes nos revendications :

  • Une augmentation du salaire compris entre 60 et 70 euros pour l’ensemble des salariés,
  • Le respect de l’Art. 2 du Protocole de Branche du 23 Février 2000 prévoyant la régularisation des emplois précaires (saisonniers, extras),
  • L’ouverture des Négociations sur la Grille de Classification conformément à l’art. L132-12 du Code du Travail,
  • Le respect intégral de notre Convention Collective Départementale des Hôtels de Guadeloupe ainsi que tous les Accords signés au niveau de la Branche.
  • L’annulation de la procédure de licenciement entamée pour faits de grève à l’encontre de Lucien BOISNE-NOC, Délégué Syndical UTHTR/UGTG ainsi que Teddy DENON, Délégué FO-Cannella Beach.

KONBA KA KONTINYÉ !!!

C’est précisément ce que nous avons décidé de leur signifier, car la paix sociale est contraire aux intérêts des larges masses. Nous réaffirmons pratiquer un syndicalisme de contestation, de confrontation et de transformation sociale nécessaire POU KALBANDE ESPWATASYON KAPITALIS E KOLONYALIS.

Nous réaffirmons le thème de notre 6ème Congrès, « SA KI TAW SE TAW, TOURIS PE RAPOTE LONTAN PLIS POU NONM E PEYI GWADLOUP », par la réappropriation de l’industrie touristique par les guadeloupéens.

Nous réaffirmons aussi la ligne politique de classes et de masse de notre Centrale Syndicale UGTG afin de porter des coups de plus en plus écrasants aux capitalistes colonialistes.

Nous réclamons la poursuite des NAO au niveau de la Branche pour :

  • La ratification de tous les accords signés au niveau du secteur,
  • La négociation effective sur la grille de classification conformément à l’article L132-12 et de tous les Protocoles signés par les hôteliers,
  • La mise en conformité réglementaire de tous les emplois non permanents conformément à l’article 2 du Protocole de Branche du 23 Février 2000 et de tous les accords signés avec les hôteliers,
  • La négociation effective au niveau de la Branche d’un véritable plan de formation conformément à l’article L933-2 du Code du Travail.
  • La participation effective de notre organisation au sein du CTIG et sans délais.

SÉ SA NOU VLÉ !!!

AVE FANM, NONM É ANGAJMAN
AN KONSYANS, BALAN É INITÉ
SAN JANMEN MANJÉ AN MEN A YO
POU KALBANDÉ ESPWATASYON
KAPITALIS É KOLONYALIS.

WOULO POU TRAVAYE LOTEL, TOURIZM É RESTORAN.

WOULO POU L’ITHTR-IGTG !

Pointe-à-Pitre, le 24/03/05
UTHTR/UGTG

Publié par UTHTR - UGTG le mercredi 23 mars 2005
Mis à jour le samedi 26 juillet 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !