Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
417 aujourd'hui
7759 hier
5377133 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

PRIX DES CARBURANTS : ESANS LA TWO CHÈ ! FO LI BÉSÉ !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #16 décembre 2008 #SARA #Prix des carburants
Aucune réaction pour le moment !
 

TRAVAYÈ, PÈP GWADLOUP, ANNOU SANBLÉ

MEN KIMAFOUTIÉSA : La SARA, les Compagnies pétrolières an konplosité épi Léta Fwansé é la Réjyon ka kouyonné nou an lè pri a ésans la. En effet, nous payons le litre d’essence parmi les plus chères d’Europe.

COMPARATIF DES PRIX (EN €) AU 26 NOVEMBRE 2008 :

.RéunionMartiniqueIle de FranceGuyaneGuadeloupe
Super1,441,471,151,771,51
Gazole1,151,161,071,521,29

La Guadeloupe a consommé 328 769 359 litres de carburant en 2007 (non compris le pétrole lampant, le fioul domestique et industriel) : ce qui représente une manne financière correspondante à plus de 450 millions d’euros. Sé sa nou péyé !

Annou kontinyé ……

KA YO CHAK KA GANNYÉ SI CHAK LIT (en centimes au 01/10/08 :)

.SARARégionTransportGérantPrix consommateur
Super77,28055,0686,06812,5841,51 €/litre
Gazole77,02033,3286,06812,5841,29 €/litre
% moyen55,10 %31,57 %4,33 %9,00 %

Plus grave, le prix actuel du carburant date de la période où le baril de brut valait 140 dollars. Maintenant qu’il est passé à moins de 50 $ ; Pourquoi continuons-nous à payer le même prix ? Pourquoi le prix ne baisse t-il pas alors que les hausses sont systématiquement appliquées ?

YO TOUJOU NI ON LESPLIKASYON POU KOUYONNÉ NOU !

Mieux encore, les travaux de rénovation des installations de la SARA sont systématiquement financés par les augmentations du prix de l’essence. A pa nou pou péyé sa !

Les actionnaires de la SARA (Total, Vito, Esso et Texaco) se partagent donc de juteux bénéfices sur le dos des Guadeloupéens : pas moins de 254 à 350 millions d’euros par an. Men a pa yo sèlman :

- La Région : La taxe spéciale de consommation correspond à 49,937 centimes pour le super et 28,09 centimes pour le gazole. Cette taxe est normalement utilisée par le transport et le réseau routier. En vérité elle alimente le fonctionnement de la collectivité. La Région récupère aussi l’octroi de mer et l’octroi de mer régional représentant respectivement 5,131 centimes sur le super et 5,238 centimes sur le gazole. Notons que ces prélèvements sont plus élevés qu’en Martinique ki ja two chè). Sa rapòté 120 à 130 millions en 2007. E sé épi lajan lasa Lirel ka fè nonm an ti péyilasa ; offrant subventions aux hôteliers notamment qui licencient à bout de bras et finançant Mercury day et autre vivrandri dans un pays quasiment dépourvu de formation professionnelle.

- Les Entreprises de Transport : Cette somme est prélevée pour le transport entre la SARA et les stations service et rapporte environ 20 millions d’euros. Mais curieusement, ce montant comprend également une taxe sur chaque litre de carburant pour alimenter la prime de fin de contrat des gérants (2 millions d’euros). Alors qu’il s’agit d’un contrat entre les Compagnies et les Gérants de station, pou ki sé nou ka péyé sa ?

- Les Gérants : Leur quotepart est destinée au financement de l’exploitation et des charges de personnel et se monte à 41 millions d’euros. Or, nombre de gérants la perçoivent sans embaucher pon moun d’où la multiplication des stations sans pompiste. Fo oblijé yo anboché !
A ce montant s’ajoute la fameuse prime des gérants indexés sur le litre de carburant.

Pour comprendre lajan ésans ka rapòté, la minuscule baisse du 01 octobre 2008 (4 centimes sur le gazole et 2 centimes sur le super) a représenté une économie de plus de 122 millions pour les Guadeloupéens. 122 millions que les multinationales Total, Esso, Vito et Texaco pa pran si nou. Santim ka fè milyon.

FO ARÉTÉ ÉPI TOUT SÉ ABOMINASYON LA SA :

Et pour preuve, Sarkhozy a trouvé 360 milliards en moins d’une heure pour renflouer les poches des spéculateurs é pannansitan la Cour d’Appel de Basse-Terre prononce la liquidation de l’hôtel KALENDA et le licenciement de 45 salariés. Et cela alors que Guadeloupe Location proposait de reprendre 32 salariés et de payer les 12 mois de salaire en retard, le tribunal a dit NON : TOUT MOUN DEWÒ É VANN TÈ LA. Rapporté à la France, les 155 licenciements (115 à Anchorage et 45 à Kalenda) correspondent à 23 000 suppressions d’emplois. Aucun juge, Aucun procureur, Aucune juridiction n’aurait pris une telle décision en France. Aucun élu n’aurait accepté un tel massacre. NON, YO PATÉ KÉ FÈ SA AN PON JAN !!!

Sa yo vlé, sé volé 15 èkta tè a Kalenda pou rézidans privé pou Fwansé, Mériken, moun a lajan kon yo fè Marissol, Plantation Sainte-Marthe, Hamak, etc …., devenus des zones interdites aux Guadeloupéens.

C’est le résultat de la politique de défiscalisation défendue par la bourgeoisie locale. E sésa yo bizwen fè épi VIGIE GATE a Lansbètran en offrant 1000 hectares de terres à des milliardaires du pétrole pour siwoté lavi an péyi annou toupannan timoun anou an larila. ET TOUT CELA EST POSSIBLE GRACE A LA COMPLICITÉ DES ÉLUS POLITIQUES AU SERVICE DU PATRONAT, DE LA BOURGEOISIE ET DES BÉKÉS.

Et ces mêmes élus de nous sortir le grand jeu de la rébellion contre l’Etat Français à propos de l’essence alors qu’ils sont les premiers à diaboliser les syndicats, à refuser toutes négociations et à faire appel aux Manblo pour tabasser les grévistes. MI FOTO A YO !

TRAVAYÉ PA FÈT POU YENKI PÉYÉ – NOU PA PÒK – NOU PA BRAK – NOU PA BAMOU – TRAVAYÉ PA CHYEN A PON MOUN !

Au moment où le litre de gazole coûte 98 centimes en France, la baisse du 01 décembre cherche à calmer le jeu pou yo kontinyé pran lajan annou.

Kanmarad, Travayè, Pèp Gwadloup, nos intérêts et ceux de la Guadeloupe ne seront préservés que par notre engagement dans la lutte pour la transformation sociale, contre le mépris, le racisme, l’exclusion, la misère et l’exploitation.

SÉPOUSA, L’UGTG INVITE LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DE GUADELOUPE A DESCENDRE DANS LES RUES POUR EXIGER :

UNE BAISSE DE 50 CENTIMES SUR LE PRIX DES CARBURANTS

SANBLÉ MAWDI 16 DÉSANM A 11ZÈ

DOUVAN SOUPRÉFEKTI LAPWENT

Lapwent, 30/11/08
Konsey Sendikal UGTG

date de l evenement : 16 décembre 2008

Publié par la Centrale UGTG le samedi 6 décembre 2008
Mis à jour le lundi 15 décembre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !