Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3338 aujourd'hui
5663 hier
6503638 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Interview du porte-parole de Lyannaj kont pwofitasyon

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

L’Express - Interview d’Elie DOMOTA - 26.01.2009


Mots-clés : #LKP
4 réactions
 

Depuis une semaine, l’association "Debout contre les profiteurs" bloque l’île. LEXPRESS.fr a interrogé Elie Domota, secrétaire général du syndicat des travailleurs et porte-parole du mouvement. Celui-ci n’entend pas suspendre une grève qui vise à obtenir une hausse des salaires et une baisse du coût de la vie.

Depuis le 20 janvier, la Guadeloupe est sujette à un vaste mouvement de grève qui bloque en grande partie la vie de l’archipel. Pompes à essence, supermarchés, transports publics : l’ensemble des infrastructures est aujourd’hui à l’arrêt. Les négociations entre les pouvoirs publics et le mouvement Doubout kont pwofitasyon, littéralement "Debout contre les profiteurs", ont commencé samedi et se poursuivent cet après-midi.

L’Express a interrogé le secrétaire général de l’UGTG, le syndicat des travailleurs, et porte-parole du mouvement, Elie Domota.

Quelles sont les demandes du mouvement Doubout kont pwofitasyon ?

Les négociations ont commencé et continuent. Nous avons rédigé une plate-forme de revendications. Il y a trois paliers, dont le premier est pour nous vital : le pouvoir d’achat des Guadeloupéens doit s’améliorer. Pour cela, les prix des matières premières, de l’eau, de l’essence et des transports doivent baisser. Pour l’heure, nous n’avons rien obtenu.

Vous demandez une hausse de 200 euros net du salaire minimum. Est-ce réaliste ?

C’est une proposition. Il ne tient qu’aux patrons de négocier une hausse acceptable. Ils doivent faire des propositions s’ils souhaitent arrêter la grève.

Selon certains observateurs, le mouvement, initialement engagé contre la baisse du pouvoir d’achat, serait aujourd’hui récupéré par les nationalistes...

Nous parlons d’évolution statutaire depuis 2003. Cependant, notre mouvement ne va pas dans cette direction. Ceux qui veulent changer de statut peuvent manifester eux aussi, mais ils se trompent de combat. L’UGTG souhaite simplement que les Guadeloupéens vivent mieux, pas qu’ils changent radicalement de vie.

En bloquant toute la Guadeloupe, n’avez-vous pas peur de mettre à mal l’archipel et son industrie ?

Non. Le syndicat des pompistes se joint à notre mouvement parce qu’il y a un problème, pas pour bloquer l’île. Avec la Guyane, nous sommes l’une des deux zones où l’essence est la plus chère de France.
Pourquoi ? Nous voulons des réponses claires et transparentes à ce sujet. Un autre exemple : le beurre coûte 80% plus cher qu’en métropole, alors que le montant des taxes et du transport ne représente que de 10% à 15%. Les distributeurs font la loi et nous voulons que cela change !

Si les négociations stagnent, continuerez-vous le mouvement ?

Oui. Sans résultat, nous continuerons. Nous sommes même prêts à l’intensifier, si les assemblées populaires le souhaitent.

Par Jean-Pierre Voillot,
publié le 26/01/2009

Publié par le LKP le lundi 26 janvier 2009
Mis à jour le samedi 21 mars 2009

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Interview du porte-parole de Lyannaj kont pwofitasyon
Réaction de LOUNA le 27 janvier 2009 @ 20h51
un-gros-roulo-bravo-au-collectif félicitations-à-M.Domota-pour-la-tenue-de-ces-interventions big-fos-à-vous-kimbé-red ne-lacher-surtout-pas-pour-cette-bande-d’incompétents-qui-mènent-notre-pays on-en-a-ASSEZ MERCI-pour-ce-que-vous-faites-pour-le-pays-pour-nous MERCI-MERCI
^
Interview du porte-parole de Lyannaj kont pwofitasyon
Réaction de Solidarité le 28 janvier 2009 @ 01h16
Merci pour le combat que vous menez pour les Guadeloupéens. Je n’ai pas toujours apprécié vos méthodes, mais cette cause que vous défendez nous concernent tous et dénoncent des abus trop souvent sus mais tus. Les guadeloupééns ont été pendant des années préssés comme des citrons, aujourd’hui il n’y a plus de jus.
^
Interview du porte-parole de Lyannaj kont pwofitasyon
Réaction de cmwenkila le 28 janvier 2009 @ 21h22



Site à visiter : greve

Pour commencé je voulait salué la qualité de manif des grevistes. Mr le prefet croyait que comme c’tai des travailleurs ils étaient bete et tout mais Mr Domotta,Nomertin,Plezir.... ont montré qu’il étaient capable de tenir tete a l’état avec des argument en béton. Dans un deuxieme temp j’voulait dire oci les jeunes ki oze dire "greve la sa ka fen chié en bizoin ay vwè n’homme en mwen" ou ou " yo kon des tèbè en la ri la gadé yo " un derniers exemple "o debut greve la té malade mai en comencé bon evey". Greve la sa pa on gé les jeune si zot pa dacô zot ni dwa mais pa di dé bitin konsa kan meme c pous zote greve la sa zot té pé dit ke c pour le bac zot pè bitin konsa mai ozé di bitin a n’homme c trop. Dans un 3eme temps jvoulais dire ke les manblot y vine si lection a répression di yo ban mwen ke nous pa pè fizi a yo ni matrac ayen on hac pas meme bombe nucléaire. zo ja ka vine pa on cinkantaine d’avion si zot ka vine vine bien.

Merci

^
Interview du porte-parole de Lyannaj kont pwofitasyon
Réaction de cmwenkila le 28 janvier 2009 @ 21h43



Site à visiter : aucun respè
En soti li on bitin ki fai mwen mal mai mal meme en senti en té ay RFO pou di sa en li la. Ni on jeunesse ka di konsa "ke enki moune y ka passé balié y adan greve la sa et yo vlé ete payé kon medcin yo ka empéché nou avwè bac en nou". sa ka fen mal telmen mal en té ja tenne toute sote de bitin mai ta la ka fen mal meme en ka souhaité jeune fille la sa ke i pé jamais passé balié en vi ay. Parcontre la sé pou séché cour et ay en toute zacade (cimitiè,riviè,plage,bwa...) pou ay fai vice la sa normal a pa sa y ké fai zote raté bac a zot non biensur ke non mai y pire !!!!!! Non a zot ka resté en bouche a moune juska zot mô. En sav ke message la sa pé etre acepté par modérateur la mai essayé reformuléy pour denoncé sa ban mwen stp merci
^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !