Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1715 aujourd'hui
4674 hier
6496352 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Ignace CODOU-MASSOTEAU : Lettre ouverte à Edouard Boulogne

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

« Suffit, dîtes vous, d’étudier notre histoire ? »


Mots-clés : #LKP #Solidarités #Racisme
2 réactions
 

Voilà maintenant 400 ans que les même vieilles méthodes sont utilisées par le groupe désormais innommable des créoles capitalistes "colons-descendants" pour asseoir sa domination : j’entends l’instrumentalisation d’individus, plus ou moins serviles, comme porteur de discours servant vos intérêts de… classe.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
BK
Babalu

La recette est simple, mais rodée : l’élu (dont les propos ne peuvent donc être que conformes à vos intérêts, puisque s’inscrivant dans votre stratégie de domination) est brandi comme modèle d’une intelligence suprême, adoubé par les seigneurs des îles, tous-créoles-innommables.

Nous avons ainsi pu voir, dans un reportage de CANAL +, comment a été instrumentalisé le ministre de l’agriculture camerounais par les stratèges du lobby antillais de la banane, afin de perpétuer ses avantages au sein de l’Union Européenne. Nous avons vu, encore, comment d’autres membres de ce groupe d’innommables, armés de 4X4 et autres tracteurs, ont tenté d’envahir Fort-de-France pour protester contre un mouvement social légitime (mais remettant en cause sa séculaire prépondérance) en utilisant les petits et moyens planteurs de cette île...

Nous avons vu, enfin, le zèle pathétique de notre Willy national, porte-parole du MEDEF, regroupant les intérêts de la plupart des grands groupes, propriétés de ces créoles innommables, en vue de faire capoter des négociations pour lesquelles il n’était même pas compétent aux termes des statuts de cette même association.

Et voilà, maintenant votre dernière trouvaille (dont l’existence réelle n’est même pas avérée), P. COCO [1] , un brave petit, dans l’esprit de votre blog dont on connaît les propos constamment dévalorisants pour les hommes de ce pays qui, dans l’honneur et la dignité, se sont dressés contre les ″pwofitasyon″ en tous genres que font peser sur eux, depuis trop longtemps ceux de l’ensemble dont vous êtes le chantre.

L’idée récurrente dans les deux lettres ouvertes de Monsieur COCO, comme dans la rhétorique de nombre de vos amis [2] , est « d’arrêter de regarder dans le rétroviseur (à propos de l’esclavage) et d’aller de l’avant ». Pourquoi ? Les Juifs célèbrent régulièrement l’holocauste, les Arméniens revendiquent, avec la bénédiction de la France, que soit reconnu le génocide perpétré contre eux par les Turcs…

Pourquoi devrions-nous refuser, à votre demande, de prendre en compte notre histoire [3] en faisant référence au plus grand crime contre l’humanité (alors que les rapports de domination n’ont pas bougé depuis 1848) ? Serait-ce pour pouvoir les perpétuer durant au moins 161 ans encore. D’ailleurs, pourquoi ne sommes-nous donc pas étonnés de trouver les lettres ouvertes dé-moralisantes de cet homme, ainsi mise en valeur, sur votre blog ?

Quoi qu’il en soit, ça aussi nous l’avons compris ; Fictif ou réel, cet individu n’est rien d’autre qu’un cheval de Troie, « un objet désuet aux carnaval des autres » [4] . Nous voilà donc définitivement éclairés et décidés à ne plus laisser personne, d’ici où d’ailleurs, nous dicter les conduites à tenir. Un vaste mouvement est enclenché et, même si cela devra prendre un temps certain, soyez sûr que le glas de la domination séculaire des YO-pwofitan-innommables sonne et que vos atermoiements révoltés de fin de règne n’entraveront pas la marche de l’histoire...

… Etant entendu qu’il ne sera plus jamais question pour quiconque (même pour les experts héréditaires de l’exploitation outrancière) de rétablir l’esclavage dans ce petit pays.

Ignace CODOU-MASSOTO
Baie-Mahault le 20-03-2009

Publié par Ibuka le dimanche 22 mars 2009

Notes

[1] NDLR : Il n’ a pas que ce Patrick COCO, nègre fantasmé ("mon petit coco"...) par l’engeance raciste & esclavagiste dont BOULOGNE est le porte-parole... Ce racisme viscéral & négrophobe de BOULOGNE s’abrite aussi derrière une autre de ses inventions : Le docteur André NEGRE... Nègre donc de son état, docteur de profession (on verra vite pourquoi...), et historien à ses heures. A cet écrivain & historien NEGRE, dont il est le nègre, BOULOGNE fait notamment dire :
- s’agissant d’IGNACE : « Ignace n’était pas seulement un violent, un caractériel comme disent les psychiatres » (Ignace, constamment dépeint sous les traits comme un être ( ?) "rusé" et "machiavélique", "cruel" et "sanguinaire", atteint de "bouffées de violence"... En somme, d’une espèce de bête sauvage...) ;
- et s’agissant de DELGRES : « Delgrès se savait traître et déser­teur, il reconnaissait que ce qu’il faisait avec ses camarades, méritait la mort des traîtres »

[2] Cf, par exemple, interview de Hervé Damoiseau in France-Antilles du 11 mars 2009.

[3] La référence à l’histoire n’est pas une hypnose ; elle ne vise pas, ainsi que vous le soutenez, à conduire les individus à se plaindre, mais à mieux se connaître et à être vigilants afin éviter à l’humanité de sombrer dans les erreurs du passé.

[4] Extrait du Poème Hors des jours étrangers, d’Aimé Césaire

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Ignace CODOU-MASSOTEAU : Lettre ouverte à Edouard Boulogne
le 1er juin 2009 @ 13h23
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt cet article et ce pseudonyme de P COCO a provoqué en moi un certain émoi. En effet, feue ma grand-tante, Pauline COCO dite Paule a lontemps travaillé en tant que servante en compagnie d’ailleurs d’une de ses soeurs Clairevina chez les parents de Edouard BOUlOGNE, affublé en son enfance, du surnom de " didi".
^
Ignace CODOU-MASSOTEAU : Lettre ouverte à Edouard Boulogne
Réaction de Ignace CODOU-MASSOTO le 13 août 2009 @ 19h23

Ce message est d’une grande importance : il confirme l’idée que le groupe béké (et singulièrement ses idéologues) est prêt à tout pour maintenir sa domination ; que manipulation et instrumentalisation sont des pratiques récurrentes auxquels ils ont recours. Il est indispensable de le comprendre, non seulement pour ne plus tomber dans leurs "zatrap", mais pour dépasser les conséquences psycho-sociales de l’abrutissement idéologique subséquentes à ces pratiques.

Nèg pa ayi nèg

konplo a nèg pas konplo a chyen

nèg pa ni mové manniè...

Il est temps de leur dire que les manières de conquistadors, d’Afrikaners, de flibustiers et autres pirates dont ils font perpétuellement usage sont abjectes et qu’aucunes autres ne surclasse leur ignominie.

Conscience et vigilance.

Merci encore pour le témoignage. Ignace CODOU-MASSOTO

^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !