Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 22 avril 2014
23h52

Statistiques éditoriales
1931 Articles
93 Brèves
27 Site Web
131 Auteurs

Statistiques des visites
635 aujourd'hui
1761 hier
2763831 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Dans la rubrique : Ferme de Campêche

Dernier ajout : 15 août 2008


XII eme Congrès : RÉSOLUTION SUR KANPECH

- Considérant la situation de domination coloniale imposée an Gwadloup par la France ;

- Considérant les dispositifs mis en place par l’état colonial français, interdisant toutes formes de productions industrielles et agricoles autres que celles imposées, destinées à le servir en qualité de ‘’ Métropole ‘’ ;

- Considérant la disparition de 1000 hectares de terre agricole par an et la dilapidation du patrimoine foncier Gwadloup par les exécutifs et les élus locaux au profit de spéculateurs immobiliers ;

- Considérant la volonté de l’état colonial français visant à décourager toute initiative permettant une quelconque production, quelle soit production agricole ou industrielle pour préserver les intérêts des importateurs et distributeurs béké ;

- Considérant l’importation massive de produits agricole dont les conditions de production et la qualité sanitaire sont le plus souvent condamnables et dommageables pour les travailleurs ;

- Considérant les visées de koudchanm sur les 32 hectares de terres agricoles de la ferme de campêche par des affairistes mercenaires fouté pamal des intérêts du Peuple de Guadeloupe, avec la complicité des élus politiques et de l’état colonial français ;

- Considérant la détermination et l’engagement des ex-salariés de la ferme de campêche à reprendre l’activité dans l’objectif de nourrir autrement le peuple Gwadloupéyen.

Le XIIème CONGRÈS DE L’UGTG RÉUNI AU LAMENTIN LES 02 – 03 – 04 - 05 AVRIL 2008

Réaffirme :
- Le droit à l’acquisition de la ferme de campêche par ses anciens salariés tout comme l’ont exigé les Travailleurs licenciés de ELF Valkanaers, de la pâtisserie RENEE, de la SAG, de TEXACO, … ;

- Le droit de vivre, de travailler et d’entreprendre dans son pays est inaliénable tout comme le droit des agriculteurs et éleveurs à disposer du foncier nécessaire aux besoins de leur exploitation ;

Le XIIème CONGRÈS DE L’UGTG RÉUNI AU LAMENTIN LES 02 – 03 – 04 - 05 AVRIL 2008 :

Exhorte le peuple Gwadloupéyen à tout mettre en œuvre pour assurer la préservation du patrimoine foncier Gwadloup en participant aux diverses actions organisées pour couper court à toutes spéculations immobilières et foncières et de façon à nous garantir l’autosuffisance alimentaire par une production agricole saine an Gwadloup.

Soutient que :

- S’approprier les 32 hectares de terres de la ferme kanpèch des aujourd’hui est ce qu’il nous faut pour nous construire et révéler à notre peuple que l’action collective, non capitaliste, non latifundiaire peut non seulement protéger nos terres agricoles mais également bien nous nourrir, participer à l’émergence d’une autre idée du développement et enfin créer des emplois et des compétences.

- La protection du littoral, des mangroves, de l’écosystème et des terres cultivables devrait s’inscrire dans un vrai schéma d’aménagement du territoire et de développement a péyi annou comme contribution a Pèp Gwadloup à la préservation du patrimoine de l’humanité.

SÉ SILON JAN OU BITYÉ OU KAPAB RÉKOLTÉ SA OU PLANTÉ.

ANNOU KONTINYÉ NOURI LALIT.

PON DISOU PA PED

NOU KÉ GANNYÉ


| Tous les articles avec le mots-clés (tags) : "Campêche"

Les articles associés :

  • Kè a Kanpèch
    Publié par Collectif Ferme de Campêche le vendredi 15 août 2008

    Kanpèch sé : On pyébwa ki ka bay méyè bwa pou chabon, ki ka bay méyè flè pou miyèl, ki ka bay koulè, ki ka pousé koté ki dlo ra... On pyébwa ki nouri maléré an tout tan ; On koté an bout a Gwadloup la ou pé dékouvé ankijan péyi la bèl, obò lanmè Latlantik, koté a gran van é a bèl soley...

  • Ferme de Campêche : pou lespwa éklò
    Publié par la Centrale UGTG le mercredi 28 mai 2008

    Les ex-salariés de la Ferme de Campêche à Anse-Bertrand, regroupés au sein de leur Association de Défense de la Ferme de Campêche, organisent d’abord avec l’Association ANKA et l’UGTG ont décidé d’occuper ce patrimoine de la Guadeloupe, de l’entretenir et de le cultiver. Et de barrer la route aux spéculateurs mafieux alliés des politiques pour la liquidation de toutes les terres agricoles de Guadeloupe.

  • Kanpèch Lèspri a Mé : 1801 - 1967
    Publié par la Centrale UGTG le dimanche 18 mai 2008

    Programme des manifestations organisées à l’occasion du 27 mai 2008.

  • WOULO pou 1é Mé !!!
    Publié par la Centrale UGTG le jeudi 1er mai 2008

    Jeudi 1er Mai 2008 à Campêche Anse-Bertrand, c’est près de 4000 ouvriers, paysans, guadeloupéens, femmes, hommes, enfants qui se sont retrouvés pour le défilé en l’honneur de la fête de Travailleurs célébrée à travers le monde. Singulièrement, l’UPG (Union des Paysans de Guadeloupe) et l’UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe) ont fait le choix du site de la ferme de Campêche et de ses 32 ha de terres agricoles, pour faire en sorte que l’entreprise de reprise de cette unité de production avicole - en liquidation judiciaire - par les ex-salariés, ne se limite pas justement à une simple opération de reprise d’entreprise.

  • XII congrès de l’UGTG : résolution sur Campêche
    Publié par Le Congrès le samedi 5 avril 2008

    S’approprier les 32 hectares de terres de la ferme Campêche dès aujourd’hui est ce qu’il nous faut pour nous construire et révéler à notre peuple que l’action collective, non capitaliste, non latifundiaire peut non seulement protéger nos terres agricoles mais également bien nous nourrir, participer à l’émergence d’une autre idée du développement et enfin créer des emplois et des compétences.

  • Woulo pou 1é Mé, Jou a lit a Travayè an tout péyi si la tè !
    Publié par Auteur ext. : UPG, la Centrale UGTG le samedi 5 avril 2008

    Le 1er Mé 2008, en Guadeloupe, se déroulera au moment même où, l’état colonial français et son système judiciaire s’apprêtent à vendre à la barre de leur tribunal et aux enchères les 32 ha de la ferme de Campêche, ferme liquidée, depuis avril 2006 et vidée de ses 30 salariés et de la totalité de son cheptel sous prétexte de présence de salmonelle dans un seul de ses sept bâtiments.

  • Pour la reprise de la Ferme de Campêche
    Publié par la Centrale UGTG le mardi 6 mars 2007
  • Ferme de Campêche : A qui profite le crime ?
    Publié par la Centrale UGTG le mercredi 22 février 2006

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !