Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 2 août 2022
20h31

Statistiques éditoriales
2480 Articles
117 Brèves
27 Site Web
164 Auteurs

Statistiques des visites
1410 aujourd'hui
2070 hier
8810881 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire "Patrice (...), Affaire Marc SAINT-HIL, Agriculture, Algérie, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CESER, CGOSH, CHU Lapwent, Collectif de Défense, Collectif des organisa, Construction du nouvea, Contre le Pass sanitai, Défilés, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elections 2020, Elections CESR, Elections Chambre (...), Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, Epidémie CORONAVIRUS, Epidémie CORONVIRUS, Etats-Unis, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève Carrefour Milénis, Grève carrière de (...), Grève CGSS 2016, Grève CIST, Grève collectivités, Grève Collectvité (...), Grève de la faim Denis, Grève Hôpital Beauperthu, Grève Mairie Baie-Mahau, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grève Sablière de (...), Grève SIG février (...), Grèves, Grèves collectivités, Gwiyann, Inde, Jacques CHIRAC, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Kanaky, Kolèktif Bastè kon (...), L’après cyclone IRMA et, Licenciement(s), Lopital Kapèstè, Louisa HANOUNE, Luc REINETTE, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Mouvement social (...), Obligation vaccinale, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Rapatriement de la, Régionales 2015, Respect des droits, Roland THESAUROS, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, TCSV/décès camarade (...), Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTPP-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Le Silence des Élus

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l article par mail

Tract UGTG publié le 28/03/2022


Mots-clés : #Contre le Pass sanitaire et l’obligation vaccinale
Aucune réaction pour le moment !
 

Comme des agneaux, les élus guadeloupéens sont toujours silencieux dans ce mouvement social d’une aussi grande ampleur. Très silencieux, face à une répression permanente de l’appareil policier, militaire et judiciaire de l’État colonial français à l’encontre des Travailleurs, des Jeunes et des Guadeloupéens.

Comme des agneaux, ces politiciens ont suivi leur berger Macron en lui faisant allégeance par leur parrainage pour les présidentielles.
Mais comme des vautours, ces mêmes politiciens ont appliqué et laissé appliquer sans aucun recul, une loi perfide, contribuant ainsi à l’asphyxie sociale des secteurs du médico-social, de la santé et de la médecine du travail.
NON ! NOU PA NI DWA ASEPTĖ SA ! NOU PA NI DWA ASÈPTÉ :
Le silence des élus face aux cris de colère des Travailleurs de Guadeloupe depuis le 17 Juillet, alors que sur tous les médias, lors du congrès des maires on les entendait décrire une Guadeloupe bien gérée par leur gouvernance. De quelle gestion il s’agit ?

NOU PA NI DWA ASÈPTÉ :

Le silence des élus suite au décès programmé de plus de 800 denos compatriotes Guadeloupéens, en l’espace de 2 mois, abandonnés dans les couloirs de la mort du C.H.U fort du choix coupable des autorités sanitaires de ne pas leur procurer tous les soins préventifs (ivermectine, azithromicine, hydrochloroquine, fer, zinc, etc…) pour lesquels tout le monde connaissait leur efficacité. Certains élus en ont bénéficié ; mais aussi de les avoir punis d’avoir fait le choix de refuser de prendre une piqure non homologuée et dangereuse pour la santé humaine.

NOU PA NI DWA ASÈPTÉ :

Le silence des élus à propos d’une crise sanitaire et d’un contexte social moribond dont leur responsabilité politique est clairement engagée, directement et indirectement, alors que ceux-là mêmes revendiquent une légitimité politique et populaire octroyée par le peuple. Quelle légitimité ? Et pourquoi faire ?

NOU PA NI DWA ASÈPTÉ :

Le silence des élus à propos de la suspension du contrat de centaines de salariés des secteurs du médico-social, de la santé et de la sécurité sociale, tandis que les salariés de Martinique et de Guyane ont connu un sort plus favorable que le nôtre. Cette comparaison dévoile une punition exclusive réservée au Peuple de Gwadloup et singulièrement aux Travailleurs du Péyi. Punition commanditée par le gouvernement et son président, et exécutée sans réserve par des valets locaux (politiciens, employeurs et directeurs).

L’HEURE DU BILAN A SONNĖ

Après le constat d’échec de la vaccination a tout prix, refusée par la Population de Guadeloupe, qui aujourd’hui démontre son inefficacité, voire sa dangerosité,
Après le constat flagrant du silence condamnable et de l’échec politique de ces élus Guadeloupéens, l’heure du bilan a sonné.

NOUS EXIGEONS LA VÉRITÉ !

❖La vérité sur les responsabilités individuelles et collectives de ceux qui ont décidé de la mise à l’écart sanitaire de nos compatriotes, condamnés à une mort certaine dans les hôpitaux de Guadeloupe.

❖La vérité sur l’origine des autorités sanitaires, administratives qui ont interdit, médecins et pharmaciens de prescrire et de délivrer des médicaments préventifs, en faveur des personnes présentant des symptômes mineurs du virus.

❖La vérité sur la discrétion honteuse des membres du Conseil de Surveillance des hôpitaux et des cliniques représentés, entre autres, par les élus des collectivités territoriales. Quel avis ? Quelle position ont-ils pris à l’égard des salariés suspendus ?

❖La vérité à propos de l’obstination des employeurs et des directeurs à suspendre sans aucun scrupule depuis le mois d’octobre, en violation de tous les textes de lois, code de santé publique, code du travail…. les professionnels de santé du public et du privé, ainsi que les professionnels des établissements et services du médico-social relevant du secteur associatif. Or, la pression constante du mouvement social, a contraint les services de l’État au recul de l’application de la loi scélérate du 5 Août jusqu’à la fin du mois de Décembre 2021.

Tous les curseurs convergent vers la responsabilité, ou plutôt l’irresponsabilité et l’inconséquence des élus qui n’ont pas su mesurer l’ampleur de l’impact de la politique d’exclusion sociale du gouvernement avec son caractère discriminant et clivant.

Les dégâts sur la vie économique, sociale, familiale, voire culturelle sont sans précédent. Tous les auteurs de cette catastrophe multifactorielle doivent assumer leurs responsabilités.

FÒ YO RANN NOU KONT !

L’année 2022 est riche en événements politiques. Le calendrier électoral sera donc propice au bilan et à la mise au point.

Bientôt, ces mêmes politiciens viendront dans nos rues et nos quartiers sans aucune honte, aucun sentiment de culpabilité, faire campagne pour leur candidat respectif en Avril 2022 lors des présidentielles et pour leur propre compte en Juin 2022, lors des législatives. Ils viendront encore une fois réclamer notre suffrage pour s’assurer un mandat et une fonction électorale et non pour prendre un engagement politique fort, en rupture avec ce système colonial afin de défendre les intérêts et les valeurs intrinsèques du Peuple de Guadeloupe et des Travailleurs Gwadloupéyen.

Kanmarad é Pép Gwadloup !

Davwa sé konplo menm yo monté pou tchouyé nou, c’est l’occasion pour les fanm é nonm, travayé, jennès, granmoun lévé gaoulé pour lutter contre un système colonial é pwofitan.

Le mutisme et l’absence de la classe politique dans les différents moments difficiles, qu’ont dû affronter les Guadeloupéens, ont signé leur disqualification.
Par conséquent, nous appelons :

➢A soutenir, à renforcer é poté fòs sur tous les piquets de grève

➢A poursuivre sans relâche, l’élan de solidarité par la participation aux dons alimentaires et aux dons financiers.

PARTICIPONS MASSIVEMENT A TOUTES LES MANIFESTATIONS ORGANISÉES PAR LE COLLECTIF

➢JEUDI 31/03/22 à 18 H 30 : MEETING douvan MITYALITE - LAPWENT

➢SAMEDI 02/04/22 à 08 H 30 : SANBLÉ Parking du Stade de PETIT-CANAL

➢JEUDI 07/04/22 à 14 H JOURNEE INTERNATIONALE DE MOBILISATION CONTRE LA REPRESSION : SANBLÉ douvan TRIBINAL LAPWENT

AN NOU KONTINYÉ VANSÉ SI YO…

DAVWA JOU NOU KÉ MÉTÉ A JOUNOU PO KO VWÈ JOU !

P-à-P, le 28/03/22

UGTG

Publié par la Centrale UGTG le mercredi 30 mars 2022

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type PDF
Poids : 169.9 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Obligation vaccinale

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !