Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2956 aujourd'hui
5620 hier
6222706 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

13ème Congrès de la CSTM : Motion « Vivre et travailler au pays »

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Motion Vivre et travailler au pays.

La CSTM, réunie en son 13ème congrès, réaffirme sa fidélité à toutes ses prises de position antérieures sur l’existence du peuple martiniquais et de la nation martiniquaise.

Elle constate la brûlante actualité de ces extraits d’une déclaration de notre regretté secrétaire général Marc PULVAR, prononcée les 7 et 8 février 1990 à Bruxelles :
« Il y va maintenant de la survie de la nation martiniquaise menacée de naufrage dans l’océan européen. Notre peuple est insensiblement et de façon rampante, dépossédé de sa terre et de son patrimoine par des Européens de toutes nationalités. L’homme martiniquais est menacé de disparaître par expatriation vers l’Europe, par substitution de population, visant à faire de l’autochtone un minoritaire dans son propre pays. […] La Martinique a besoin de :Lutte pour empêcher la régression sociale qu’on veut nous imposer pour préparer le terrain à l’invasion européenne. Lutte pour préserver son patrimoine national, économique, écologique, culturel, humain ».

La CSTM affirme son désaccord avec l’actuelle orientation gouvernementale qui vise, d’une part, à favoriser la mobilité de nos compatriotes vers l’extérieur, d’autre part, à favoriser l’implantation de plus en plus massive d’européens dans notre pays.

Elle prend acte de la volonté gouvernementale de supprimer la notion d’originaire pour la remplacer par celle de « Centre d’intérêts matériels et moraux (CIMM) » qui mettrait sur le même plan les habitants d’origine des dernières colonies françaises et tous ceux qui viendraient s’y installer.

Cette suppression aurait des conséquences particulièrement dévastatrices dans l’enseignement où a été conquise de haute lutte, au début des années 1980, une bonification substantielle permettant aux originaires des dernières colonies françaises d’avoir une priorité d’emploi sur ceux venus de l’extérieur. Cette suppression enlèverait également toute base à l’existence des congés bonifiés conquis de haute lutte par nos compatriotes économiquement contraints d’émigrer en France.

La CSTM décide de lutter résolument, dans tous les secteurs, pour la priorité d’emploi aux martiniquais sur le mot d’ordre « Vivre et travailler au pays ».

Elle mandate le nouveau bureau issu du congrès pour engager une campagne unitaire contre la suppression de la notion d’originaire, et pour s’adresser en ce sens au K5F, aux élus martiniquais, et aux organisations syndicales des dernières colonies françaises.

Fait à la maison des syndicats

samedi 25 juin 2011

Publié par la Rédaction le lundi 1er août 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !