Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1937 aujourd'hui
6849 hier
6509086 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

UGTG Pole Emploi Guadeloupe : Lettre Ouverte à l’encadrement

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

A PROPOS DE LA SITUATION DU POLE EMPLOI GUADELOUPE :
LETTRE OUVERTE A L’ENCADREMENT

Sept mois après l’arrivée d’un nouveau directeur régional, et comme cela a toujours été le cas à la veille d’un conflit social important, L’UGTG vous interpelle sur la situation qui prévaut aujourd’hui ; vous place face aux responsabilités que vous avez accepté d’assumer, aux décisions que vous prenez, aux méchansté que vous cautionnez ou couvrez ; et vous met en garde contre les conséquences de vos silences.

Ainsi, c’est sans état d’âme qu’à l’agence de Capesterre Belle Eau une collègue recrutée à L’A.T.T. en septembre 2009 et ayant bénéficié d’une « mutation » est – “faute d’effectifs” - affectée quotidiennement (après-midi compris) à l’accueil de la file indemnisation, sur un siège mal fichu qui lui défonce le bas et la colonne vertébrale ; dans l’une des agences (avec Baie-Mahault – Pointe-à-Pitre – Abymes – Morne-À-L’eau) où l’on compte le plus grand nombre d’actes d’incivilité et le plus grand nombre d’agressions à l’encontre des agents. La même collègue agressée voilà 15 jours par un usager sans que ni la Responsable Risques et Santé, ni la C2I, ni le médecin du travail, ni le CHSCT ne soient informés ou alertés… La même, qui s’était aussi fait voler un jour de congé en juillet dernier.
C’est ainsi – toujours à CBE – qu’un agent ayant réussi à un concours et devant déjà abandonner 10 jours de son CET, s’est aussi vue – “faute d’effectifs” - refuser des congés annuels ; avant d’être contrainte de traiter de sa directrice de menteuse dans les échanges qu’elle aura avec celle-ci.

C’est ainsi qu’à l’agence de Pointe-à-Pitre, une CDD est – “faute d’effectifs” - quasi systématiquement affectée à l’accueil indemnisation et une autre collègue harcelée ; alors qu’un ADAPE se la coule douce, et attend soigneusement un énième changement d’indice ou une promotion. Situation pourtant dénoncée dès novembre 2010 par L’UGTG, alors que les mobilisations embrasaient toutes les agences… Nou avèti

C’est ainsi qu’à la Plateforme Accueil et Traitement Téléphonique 8 jeunes collègues sont enfermés depuis septembre 2009 dans un « cube » sans sortie de secours ; laissées là sans formation, coupées du réseau, sans perspective de mutation ni d’évolution de carrière.

C’est ainsi qu’à l’annexe de la direction régionale - immeuble LOMBA à Jarry, on vyé volan a longtemps tenté de reclassifier une ex précaire en bonne à tout faire (ex : commande, récupération TOU LÉ JOU de ses repas du midi).

C’est ainsi qu’à l’agence de Baie-Mahault, une collègue fragilisée s’est vu refuser – “faute d’effectifs”… - des congés prévus pour … décembre. Et si c’était plutôt pour avoir refusé de servir de témoin et de chauffeur pour le dépôt d’une plainte ?...

C’est ainsi qu’à l’agence de Port-Louis une jeune collègue a fait les frais pendant 12 mois (intervention UGTG en aout) d’un conflit en apparence à caractère personnel : la Direction Régionale lui refusant un temps-plein. Officiellement, ici aussi : “faute de moyens”...

C’est ainsi qu’à la direction régionale sise à MORIN, une collègue qualifiée recrutée pour le Service Immobilier croupit, végète et se morfond, sans activité et sans perspective ; et se voit refuser toute formation par un trio de quinquagénaires décrépits.

C’est ainsi qu’à l’agence de Saint-Martin, dans une agence minée par les rivalités dans l’encadrement, plusieurs jeunes collègues - “faute de ressources” - PWI, ANKAYÉ !! Victimes d’un véritable chantage à l’emploi : démissionner ou rété anbala...

C’est ainsi que – “faute de ressources” - la formation des agents n’a cessé de rapetisser comme peau de chagrin ; alors que l’établissement est capable de libérer du jour au lendemain des milliers d’heures de formation pour le dispositif EID visant à obliger un seul agent à faire - mal - le travail que deux agents (placement/conseil et indemnisation) ont du mal à effectuer convenablement en raison des conditions de travail criminelles que vous imposez…

C’est ainsi que – “faute de ressources financières” - seuls 3% d’agents privés ont eu une promotion en 2011 & que 8 jeunes Gwadloupéyen en CDD allaient être jetés à la rue… An menm tan, SWIETON importe de France un directeur d’agence à Saint-François, puis un Directeur du Réseau à l’indice 450 ; et transforme 3 postes (2 DTD - 1 CdC) en indice 400 ou plus (SIRH). Pa plis…

San woupalé : De l’intervention menaçante à la Plateforme de Vocation d’une Chargée de Mission asiréman ragaillardie par l’arrivée de SWIETON ; de l’agression d’une collègue de LOMBA par un Directeur du SAO sou pwésyon ; des poings rageurs du directeur d’agence de Saint-François ; des tentatives de répression syndicale ; du mail d’ADEMA ...

San konté : Les dizaines de congés maladie d’agents victimes des conditions de travail criminelles, les agressions non traitées par la direction, les accidents du travail suivis de rupture de salaire, du burnout professionnel, du mal-être, et de la colère grandissante du réseau. Zò o kouwan

San mèt dèwo : La situation irréelle de cadres plus ou moins supérieurs en sinécure à LOMBA, en villégiature à Petit-Pérou, ou simplement an vagabondaj dans la nature…

Certes, certains d’entre vous ne se contentent pas de fouler constamment aux pieds les droits des agents, ou de contribuer - par des décisions, par votre inaction ou par vos silences - à leur invalidation, désérébraj é démounaj

Adoptant une position aux relents réactionnaires, plusieurs DAPE ont fait le choix de pratiquer en Guadeloupe aussi une chasse aux chômeurs… Ainsi, de l’explosion du nombre de radiations administratives…

Se plaçant résolument sur un champ purement politique, d’autres ont également cautionné par leur silence et/ou leur présence la dérive consistant à associer le Pôle Emploi et ses agents à des réunions d’orientation des bénéficiaires du RSA auxquelles sont partie prenante (on devine pourquoi…) les conseillers généraux de chacun des différents cantons.

Se plaçant sur un terrain purement politicien, d’aucuns ont participé à la mascarade ayant permis à Marie-Luce PENCHARD de lancer sa campagne politique en Guadeloupe ; sous couvert de signature de convention de service entre le Pôle Emploi et des entreprises de Guadeloupe. Entreprises toutes liées à son parti politique (« Génération Vérité ») tout comme nombre de participants. Les autres, cooptés par le sous-préfet chargé de la Jeunesse.

Adoptant une position insoutenable, la quasi-totalité de l’encadrement a choisi de fermer les yeux sur les innombrables dérives crapuleuses (fraude aux contrats aidés) au sein d’un certain nombre d’associations véreuses. Et de ne jamais donner suite aux inlassables alertes et récriminations exprimées par des salariés précaires en butte aux refus de paiement, aux harcèlements, aux magouilles...

MAIS TOUS, SEMBLEZ AVOIR DEFINITIVEMENT OPTÉ POUR LE DÉMANTELEMENT DU SERVICE PUBLIC.

Ainsi, lorsqu’avec la plateforme téléphonique ODIGO l’établissement entendait bouleverser à nouveau l’organisation du travail de 400 agents en prétextant la déperdition de 5 à 10 appels employeurs, il s’est trouvé nombre de chefs et sous-chefs pour remonter illico des noms d’agents. Alors que - “faute de moyens” - rien n’est fait pour améliorer otansipé l’accueil de plus de 1500 usagers rentrant TOULÉJOU dans les agences…

De même, quand la D.R. entend, à travers la mise en place de la Plateforme Prestations, transférer un pan entier de l’activité en Agence vers une nouvelle structure dédiée (invalidant au passage la totalité de l’encadrement des agence de Guadeloupe, accusée à demi-mots en C.E. d’être responsable des 80% de prestations en retard de facturation), DR/DIRSAO/DTD ne font l’objet d’aucune interpellation…
Alors que ce problème ne concerne qu’un nombre restreint d’agences et que l’objectif véritable est de préparer - bien loin en amont - la sous-traitance de cette activité à des prestataires…

Enfin, au moment où DG et DR entendent imposer L’EID, pas une voix ne s’est élevée lors du Séminaire de direction pour s’interroger…

Ni même interroger l’affirmation singulièrement mensongère de SWIETON, selon laquelle tout se passe pour le mieux en France hexagonale… Alors que dans deux régions, contre L’EID, des appels unitaires à des grèves reconductibles ont été lancés pour le mois d’octobre...

A fortiori pour l’interpeller sur la situation du Réseau (Immobilier - Conditions de travail - Santé des agents - Agressions - Sous-effectif…) ET celle de la DIRSAO (…) ; qui rendent tout simplement impossible une quelconque tentative de déploiement d’un programme visant par ailleurs - à travers un premier changement de métier – à réduire les effectifs de « l’opérateur public », Pôle Emploi.

Autrement dit, il est particulièrement déplorable de voir des « cadres Guadeloupéens » n’assumant pas leur responsabilité, se taire jodla avant de s’abriter dèmen derrière un « cadre réglementaire, juridique » qu’ils foulent d’ailleurs volontiers aux pieds quand cela les arrange ou quand on le leur demande. Ainsi de la bienveillante mansuétude protectrice dont bénéficient des margoulins intervenant dans L’IAE ou recourant aux contrats aidés…
Puisque même des réquisitions (relances comprises) du GIR ne sont traitées ni par le DR, ni par le DR Adjoint ni par le DIRSAO… Jandimand les multiples interpellations faites par notre organisation syndicale. Pa menm palé dè ta lé ajan

Antouléka, l’on ne peut tout à la fois : ne vouloir s’intéresser qu’à sa carrière, ne jamais faire de vague avec la Direction, gannyé on bel lajan é pasé on bon moman asilatè… ET, dans le même temps, prétendre à une quelconque autorité ou légitimité aux yeux de quiconque…

Davwa jodila, ce sont vos compatriotes (chômeurs - agents) qui paient les pots cassés ; qui paient ainsi le prix de ces politiques, et de vos renoncements, lâchetés et silences.

Poukibiten ? Pour préserver - zokakwè - postes et carrières.

Sof kè Nou, Nou pa “Gwadloupéyen” a pon moun :
Si certains entendent vaille que vaille déployer L’EID et préparer ainsi avant l’heure les charrettes de licenciements : PÉTÈT BYEN I KÉ FO YONNDÉ RÉZINYÉ A PWAN ON BIYÉ AVYON POU AY DÉPLWAYÉ’Y AN PÉYI FWANS…

L’UGTG APPELLE ÉGALEMENT LES AGENTS A ADOPTER LA MÊME ATTITUDE A L’ÉGARD DE TOUS CEUX D’ENTRE VOUS QUI ENTENDENT LES INVALIDER ; QUI APPUIENT OU CAUTIONNENT LA POLITIQUE DE DÉMANTÈLEMENT DU SERVICE PUBLIC : UNE ATTIUDE INTRANSIGEANTE, FÉRÒS !

L’UGTG ne peut donc que vous inviter une nouvelle fois, a wouvè zyé si sitiasyon a péyi la, si sitiasyon a chomè é jénès Gwadloup, si sitasyon a travayè a Pole Emploi.

Et à prendre, enfin, vos responsabilités !!!

Nou, Nou ja pwan responsabilité annou :
Tout si YO, pwenn dépo, pwenn nétwayaj !

UGTG POLE EMPLOI - Lendi 3 Oktòb 2011

Publié par Secteur Emploi - Formation le samedi 8 octobre 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !