Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3852 aujourd'hui
5772 hier
6487975 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

UTED-UGTG : I ja lè pou mété difé an pay sèk pou tann langaj a krikèt

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Chères collègues,

De nombreuses réformes sont en marche. La réforme générale des politiques publiques associée à celle des collectivités territoriales. Elles sont présentées comme de nouvelles impulsions pour les territoires, la meilleure réponse à la crise.

La crise n’est pas la raison de ces réformes, elle en est plutôt l’excuse. Une excuse pour augmenter le pouvoir des grands groupes financiers, pouvoir partager par les politiques qui ont hâte d’appliquer tous ces trains de mesures.

Il n’est question que d’économies, de rationalisation, de synergie, de fusion, de privatisation, de performance. Le tout à moyens constants. L’objectif de l’Etat et des collectivités étant de réduire au maximum les dépenses.

Mé pa pran dlo mousach pou lèt ! Ki moun ké payé…Sé nou travayè !

Les effets se font déjà sentir. La fusion ANPE/ASSEDIC, la privatisation des services de cantines, les congés de maladie et départs à la retraite non remplacés, la fin des petites unités hospitalières (hôpital de Marie-Galante) en sont de parfaits exemples.

Mais a-t-on déjà entendu parler d’économie, de rationalisation, de synergie en ce qui concerne les dépenses des élus ?

Dans notre vie professionnelle, le constat est quotidien. Les demandes de matériels, de remplacements de personnels relèvent du parcours du combattant.

Dans les collèges, les agents TOS sont condamnés à être des polyvalents purs et durs. Certains sont passés de l’entretien de 6 salles de classes à 11. Ils doivent faire l’accueil en plus, parfois même, ils se retrouvent agents de sécurité.

Certaines catégories de personnel (infirmières, assistante sociale etc....) se voient bloquées dans leur avancement de carrière.

Les agents de l’ADI ont été intégrés à la Direction de l’Insertion et de la Cohésion Sociale sans véritable suivi.

Pour autant concernant cette réforme, le Conseil Général de la Guadeloupe reste singulièrement silencieux à l’égard de ses agents :

- Pourquoi une réforme ?

- En quoi va-t-elle consister ?

- Que va-t-elle changer pour nous ?

De deux choses, l’une. Ou ils savent déjà pertinemment à quelle sauce ils nous mangeront ou ils n’ont encore rien envisagé se contentant simplement, comme toujours, de s’interroger et revendiquer sur le nombre de conseillers que comportera leur assemblée et surtout qui sera le calife des élus guadeloupéens.

Sans parler des 40% ! Le maire de Goyave, Ferdy LOUISY a été envoyé en embuscade par ses acolytes, nos élus guadeloupéens. "Va tchoké tes agents ont-ils dit pour voir si ça passe" Une fois, cette décision entérinée à Goyave, ce sera facile pour les autres de faire avaler la pilule à leurs agents. Prenons pour preuve le silence assourdissant des maires qui se cachent derrière leur association et des exécutifs départementaux et régionaux depuis le début de la grève des agents de la commune de Goyave.

Ne nous faisons pas d’illusions, cette décision scélérate sera appliquée partout, au Conseil Général, à l’ARS et ailleurs si nous restons silencieux et passifs.

L’UTED-UGTG ka déklaré : Pa mannyé 40%

Les Travailleurs des Collectivités n’ont pas à payer le prix des errements des puissants de ce monde. Nou pa volé, nou pa triché, nou pé ké péyé !

Par ailleurs, nous travaillons souvent dans des conditions extrêmes. L’annexe de Duplessis par exemple a subi plusieurs incendies. Il a fallu des mois voire une année avant que les agents retrouvent des conditions de travail à peu près décentes. De plus, le quartier reste dangereux. Incendies multiples, vols à l’arrachée, bris de voitures. Quand commenceront les travaux du site de Jarry ? Accord signé en 2009. Là encore, aucune information au personnel !!!!!

Les services du Conseil Général ont été réorganisés, pourtant nous n’en voyons pas les effets probants. Chaque nouveau directeur veut imprimer sa marque. Leurs contrats ne sont plus d’objectifs mais de "performance". Que se passera-t-il quand ils voudront atteindre la performance pour ne pas se faire "jeter" ou "déplacer". Non, ils ne se battront pas pour obtenir des moyens supplémentaires ! Oui, ils mettront la pression sur leurs collaborateurs !

Aujourd’hui, le corporatisme fait rage au sein du Conseil Général, chacun prêchant pour sa paroisse sans se préoccuper du bien-être des usagers. La réunionite aigue gagne les services et jamais de véritables décisions ne sont entérinées pour mener à bien nos obligations légales de service public. On pourrait croire que la division qui règne au sein du personnel est entretenue. Diviser pour mieux régner  ?

Pourquoi l’administration ne met-elle pas en place une vraie gestion des emplois et des compétences ?

Ne nous laissons pas prendre au piège de la division ! Même si certains se prévalent de leurs liens privilégiés avec les décideurs, notre riposte doit être collective. Le moment venu yo pé ké joué avè nou.

Nou ka di non a tout injistis !

Travayè a kolektivité, doubout pou mandé sa ki bon ban nou !

An nou maché avè Pèp Gwadloup adan on gran konvwa kont tout pwofitasyon !

TOUS EN GREVE

MARDI 27 MARS 2012

9 h - Rendez-vous devant

le Palais de la Mutualité à Pointe-à-Pitre

Le Conseil Syndical de l’UTED-UGTG

Pointe-à-Pitre, le 19 mars 2012

Publié par UTED - UGTG le lundi 26 mars 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !