Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1272 aujourd'hui
4674 hier
6495909 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

HAÏTI : vendredi 1er juin 2012, journée internationale de solidarité et de mobilisation...

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Comité de suivi de la Commission internationale d’enquête sur Haïti (formé entre autres par : CATH, Chandel, CTSP, Modep, Rona, Unnoh).

Collectif de mobilisation pour l’indemnisation des victimes du choléra (formé entre autres par : Batay Ouvriye, Tèt Kole Oganizasyon Popilè yo, UNNOH, MODEP, MOLEGAF, KRD, Sèk Gramsci, GREPS, Chandèl, AVS, Bri Kouri Nouvèl Gaye, ACREF)

Aux organisations syndicales, politiques, populaires et démocratiques du monde entier.

Depuis le mois de juin 2004, une force multinationale d’occupation, sous le drapeau des Nations unies, s’est installée dans notre pays.

Depuis le mois de juin 2004, une force multinationale d’occupation, sous le drapeau des Nations unies, s’est installée dans notre pays. Sa mission officielle consiste à « stabiliser » Haïti. Mais derrière ce faux objectif, nous savons parfaitement que le véritable objet de cette force d’occupation est d’assurer le projet de l’impérialisme américain en Haïti : garantir les intérêts des multinationales et de la bourgeoisie native.

Le premier juin 2012, cela fera 8 ans que la MINUSTHA occupe Haïti. Pendant ces huit ans, cette force dite de stabilisation a gagné une reconnaissance terrible du fait des innombrables agressions commises contre le peuple haïtien. Les cas de violation des droits individuels (viols, vols, destruction de l’espace universitaire) sont multiples, et la plupart des fois, ils ont été dénoncés par les organismes de défense des droits de l’homme et des organisations syndicales et populaires. L’introduction de l’épidémie de choléra par le personnel militaire de la MINUSTHA a aggravé cette souffrance. Jusqu’ici, ce sont plus de 7 000 personnes qui sont décédées du fait de cette maladie et plus de 5 000 les malades qui ont été clairement identifiés.

Devant cette situation douloureuse, nous voyons dans notre pays un élan de haine et de mobilisation croissant contre la MINUSTHA. C’est dans cette situation que le Comité de suivi de la Commission d’enquête internationale sur Haïti et le Collectif de mobilisation pour l’indemnisation des victimes du choléra ont organisé déjà diverses manifestations de sensibilisation et de mobilisation pour exiger le retrait immédiat de la MINUSTHA et pour que les Nations unies indemnisent les victimes.

Ensemble, nous exigeons :

- l’annulation totale et inconditionnelle des dettes d’Haïti ;

- l’arrêt de la politique d’ajustement structurel ;

- le remboursement des 21 millions de dollars pays par Haïti à la France par la République haïtienne ;

- le retrait immédiat des forces d’occupation ;

- la suppression du CIRH (Comité international pour la reconstruction d’Haïti), instance supranationale dirigée par l’ex président américain Bill Clinton ;

- l’indemnisation par les Nations Unies de toutes les victimes de la MINUSTHA.

Le 1er Mai a été organisé par la Centrale autonome des travailleurs haïtiens (CATH) pour le retrait immédiat de la MINUSTHA. Le meeting a eu lieu à Ouanaminthe, où Arnold Bien-Aimé, du Comité exécutif du syndicat des travailleurs et employés des Zones franches et Ouanaminthe, Dieubenite, Dorsainvil (Sofezo-Codevi) ont été licenciés. A partir de l’information de la Confédération syndicale internationale (CSI) et de la Centrale autonome des travailleurs haïtiens (CATH), une campagne internationale a été lancée qui a recueilli des dizaines de signatures de syndicats dans tout le continent, demandant la réembauche immédiate de ces dirigeants.

Publié par l’EIT

Publié par la Rédaction le dimanche 20 mai 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !