Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3731 aujourd'hui
5719 hier
6212353 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

lettre ouverte du LKP au Ministre de l’économie concernant la baisse du prix des carburants en Guadeloupe.

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Monsieur le Ministre,

Vous avez annoncé la baisse du prix des carburants en France en diminuant les taxes prélevées par l’Etat et en obtenant un « effort partagé » des pétroliers.

Vous le savez peut-être, le prix des carburants en Guadeloupe est supérieur au prix minimum pratiqué en France.

Comment comptez-vous faire baisser les prix en Guadeloupe ?

Vous le savez sûrement la fiscalité sur les carburants y est différente : les taxes prélevées par l’Etat - Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - n’y sont pas applicables.

S’applique en Guadeloupe une fiscalité spécifique, votée par le Conseil régional et affectée au budget des collectivités territoriales, qui est composée de trois taxes : l’octroi de mer et l’octroi de mer régional calculés sur la valeur et une redevance spécifique sur le carburant, la taxe spéciale sur la consommation (TSC). Celle-ci est calculée sur le volume de carburant mis à la consommation.

C’est sans compter sur le fait qu’en Guadeloupe, nous sommes censés bénéficier d’un système administré garantissant un encadrement du prix du carburant.

En vérité, cet encadrement administratif est un double leurre.

C’est un leurre car ce n’est pas l’administration publique mais la Raffinerie des Antilles (SARA) qui fixe le prix des carburants. Le préfet se contente de signer un arrêté mensuel validant le prix que la SARA lui a communiqué et reprenant les arguments qu’elle lui fournit pour justifier le prix fixé.

C’est un leurre parce que la préfecture fixe des marges limites de gros et de détail qui amènent le carburant réglementé de Guadeloupe à un tarif identique, voire supérieur, au prix non réglementé du carburant de France alors même que la SARA se trouve en état de monopole absolu lui garantissant une rente de situation.

Nul doute que le 1ier septembre, le préfet de Guadeloupe annoncera, comme un magicien, une baisse du prix des carburants en invoquant une explication farfelue qui aura le mérite de confirmer, pour ceux qui en doutent encore, que le prix des carburants en Guadeloupe est avant tout un prix politique.

Ce prix politique a un double objectif : garantir à la SARA, et aux compagnies pétrolières qui en sont actionnaires, la fameuse marge bénéficiaire annuelle négociée directement avec le ministère du budget mais aussi manipuler le consommateur guadeloupéen, qui ne comprend plus rien à la valse mensuelle des prix publiée par le préfet, en lui faisant croire qu’il paie le juste prix.

Au final, les consommateurs guadeloupéens demeurent prisonniers d’un système toujours aussi opaque où règne la pwofitasyon . La marge bénéficiaire de la raffinerie est garantie par l’Etat et financée par la valse mensuelle du prix du carburants.

Alors, Monsieur le Ministre, encore une fois, comment comptez-vous faire baisser les prix du carburant en Guadeloupe ?

LKP réaffirme son exigence quant à la baisse des prix des carburants en Guadeloupe ;

LKP réaffirme son exigence quant à la mise en place d’un véritable service public d’approvisionnement et de distribution de carburants à bas prix ;

LKP réaffirme son exigence quant à la mise en oeuvre d’un véritable projet de développement des énergies renouvelables en Guadeloupe.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations les meilleures.

Pour LKP

E. DOMOTA

LKP - Lapwent – 27 Out 2012

Publié par le LKP le mardi 28 août 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !