Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 20 novembre 2017
20h05

Statistiques éditoriales
2169 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2101 aujourd'hui
1704 hier
6626042 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Service dermatologie du CHU… Un service sinistré !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

La santé an dékonfiti



Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
UTS - UGTG

Le 13 décembre courant, les Agents de Dermatologie, à l’appel de l’UTS-UGTG, ont déposé un préavis de grève illimitée à la Direction Hospitalière, exprimant ainsi clairement leur volonté de se mobiliser ansanm ansanm pour EXIGER et obtenir davantage de moyens pour MIEUX SOIGNER.

Ils déplorent et dénoncent à juste titre la dégradation accrue des conditions de travail et d’hébergement prévalant depuis fort longtemps dans cette unité fonctionnelle.

FO SAV :

En effet, en dermatologie, depuis fort longtemps, il n’y a pas d’eau chaude et pour la plupart, les malades refusent de se laver dans ces conditions – il n’y a pas de douches fonctionnelles.

Pas de vidoirles pistolets et les bassins étant vidés dans les WC et lavés dans le lavaboles bassins sont mis à tremper et lavés à grande eau dans la baignoirepas de lave-bassins en fait.

Les patients en sont réduits à prendre leur repas, le plateau posé sur les genoux – pas de tabletteà cet effet.

MI DOT ANKÒ :

- les lits n’ont pas de frein…(= zatrap)

- les tables de chevet minées par les mites s’effritent

- pas de veilleuses de nuit, de même pour la sonnerie d’appel

- toilettes en nombre insuffisant par rapport au nombre de patients

- absence d’oxygène dans les chambres

- risque d’électrocution permanent généré par l’écoulement d’eau

- émanant du plafond sur un appareil électrique (clim)

- non décapage des sols depuis des années, induisant massivement des poussières soulevées fréquemment par les courants d’air

- fissures importantes des murs

- infiltrations d’eau provenant de plafond.

Nous affirmons que face à de telles conditions d’hospitalisation des plus détériorées, rappelant celles des hospices d’antan, on comprend que les patients qui les subissent et leurs parents soient des plus désappointés, déçus…aigris, agressifs, de moins en moins coopérants vis-à-vis du personnel ; ce qui contribue fortement à la dégradation du climat relationnel entre soignant-soigné.

MAIS POURSUIVONS

- L’ascenseur si important dans ce service organisé sur deux niveaux n’est point fonctionnel depuis fort longtemps.Les agents en sont réduits à transporter à bout de bras les repas du rez-de-chaussée à l’étage ;

- Insuffisance ou inexistence du petit matériel d’urgence (gant, frange) ainsi que du nettoyage, mauvaises organisation du cheminement des ordonnances (surtout Samedi, Dimanches ou Jours Fériés), le service très excentré par rapport au NCM n’est pas pour ce faire autonome (pas de voiture et de chauffeur propres à sa disposition) ;

- Non fermeture à clé des armoires à pharmacie, ce qui constitue une source d’inquiétude constante pour le personnel, surtout du fait depatients toxicomanes souvent en état de manque ;

- Gros risques d’agression encourus les collègues, qui de jour, comme de nuit, transportent à pied des produits toxiques ;

- Pas de fauteuil relax pour l’équipe de nuit ;

- Important dysfonctionnement dans le mouvement des patients (arrivée, sortie)

- Non rationalisation de l’organisation du poste de soin

- Non paiement des RTT de 2002

- Retard récurrent des fiches de paie

- Non remplacement d’une collège en longue congé maladie depuis 5 mois, etc….etc…

Tels sont donc les principaux problèmes qui sont depuis très longtemps vécus et posés par l’ensemble du personnel de Dermatologie.

Ces difficultés importantes ont fait, de la part de l’encadrement Médical et Paramédical, l’objet de nombre de courriers adressés à la Direction ; cette dernière ayant visiblement d’autres chats à fouetter, n’a pas daigné répondre.

Après une première rencontre avec la Direction, suite au préavis de grève, le Lundi 15 Décembre 2005, JOLIVIERE fait clairement dans la bêtise et la stupidité :

- En premier lieu, il adresse à tous les Agents de la Dermato une ‘’réquisition’’ et va jusqu’à établir de façon unilatérale un service minimum….et annonce que seul, lui, le ‘’ti mal’’ dorénavant gérera le service minimum en cas de grève.
Puis on sombre dans la psychose s’agissant des solutions à porter au personnel…simplement pour l’entretien des vitres et nettoyage par une société extérieure, JOLIVIERE annonce seuls 2 passages à l’année suffisent largement puisque, avant lui, rien n’avait été fait.

- Ensuite, il affirme que les 25 lits cassés du service, ne sont en aucun cas un obstacle à la prise en charge des patients et qu’il en porte l’entière responsabilité.

Après une deuxième rencontre, le Vendredi 21 Décembre 2005, il fait savoir que d’autres urgences existent au CHU, et manifestement la Dermato est loin d’être sa priorité.

Autrement dit, sa kika pran fè… poté mannèv ! !

Les Camarades de la Dermato l’ont compris et, suivant l’exemple positif de leurs collègues du Bureau des Entrées, qui ont su en octobre dernier se mobiliser contre l’inertie, l’attitude et l’irresponsabilité de la Direction Hospitalière, pour défendre et préserver leur santé et leur vie, en exerçant notamment leur droit de retrait. ils ont jodijou décidé de dénoncer le sort qui leur est fait, le mépris fait aux malades et sont déterminés à obtenir d’autres conditions de soins..

RÈSPÉ É FOS POU YO ! UN SEUL INTERET…UN SEUL PERSONNEL

ANSANM NOU KA LITÉ…

Ansanm nou ké gannyé !

P-à-P, le 27/12/05

Publié par UTS - UGTG le lundi 26 décembre 2005
Mis à jour le jeudi 5 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !