Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1628 aujourd'hui
5312 hier
6081362 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Michel MADASSAMY : Savoir c’est porter la responsabilité d’agir

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Michel Madassamy #Mwa Mé
Aucune réaction pour le moment !
 

Qui est Michel Madassamy ?

"Savoir c’est porter la responsabilité d’agir, et agir, c’est s’engager dans la transformation sociale"…

Michel MADASSAMY est né un 27 février 1963 aux ABYMES. Il est le neuvième d’une famille de douze enfants, élevés par une mère au foyer soutenue dans ses responsabilités par un père qui fut chauffeur de direction à l’usine de Beauport.

Son engagement.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

En 1994, Michel MADASSAMY participe à la création du syndicat UTPP-UGTG.

Michel s’est vite rendu compte de l’étendue de la vacuité idéologique, de l’absence totale d’une véritable démarche syndicale de la part de bon nombre de dirigeants de la CSTG, organisation à laquelle il appartenait.

Michel sait dès lors et comprend que dans le dédale incommensurable de la bêtise orchestrée par les "ayants droits" où des Guadeloupéens se "débrouillent", voire dans la négation même de la condition du travailleur, de l’homme guadeloupéen, seule sa foi dans l’engagement d’un vrai militantisme syndicale peut l’aider à contribuer à détòtyé Gwadloup.

Et c’est précisément dans le larèl de l’UGTG qu’il décide d’entamer la refondation sociale.

Structuration du secteur

Après plus d’une année de patientes négociations, malgré les réticences et le comportement madragè des patrons du secteur, le 19 décembre 1996, c’est dans ce même balan du syndicalisme kaskòd efficient et déterminé que Michel et les autres militants de l’UTPP-UGTG obtiennent la première signature de la Convention Collective réglementant le droit du travail au sein des stations services.

1997 : deuxième Convention Collective signée. Cette fois, pour les chauffeurs des compagnies de transport de produits pétroliers. L’UTPP-UGTG défend sans conditions, la mise en place et le respect des normes de sécurité en vigueur dans le transport des produits dangereux. En parallèle les chauffeurs exigent et obtiennent une formation afin de faire face à la responsabilité que requiert la profession. Tout ceci, èvè Michel MADASSAMY prèmyé douvan !

Sa générosité au combat

Onze points au total, figurant sur le cahier de revendications de l’UTPP-UGTG en janvier 1995, l’opposent à la direction de la station service ELF Goyave. Onze points sur onze gagnés avec détermination : de la réintégration du travailleur Rodrigue FLORIE licencié nenpòt ki jan (arbitrairement), en passant par l’obligation de respecter le Code du Travail en matière de salaire. Avè Michel an tèt !

Cette même année, conflit à la station ESSO de Bas du Fort au Gosier. C’est au tour de Michel CASI de se voir réintégrer après un licenciement une fois de plus "traditionnellement" arbitraire dans le secteur. Mada la ankò !

De mars 1999 et durant toute l’année 2000, toute une série de mobilisations, d’aksyon dans le secteur des produits pétroliers : réactualisation de Convention Collective, grève à ESSO Colin Petit-Bourg, tous se soldent avec succès. Ajouté à cela l’obtention de 15 jours par mois de liberté syndicale pour le Secrétaire Général Jocelyn PINARD.

Pour le conflit de la SHELL, l’UTPP-UGTG n’a pas hésité rappelons-nous, à s’opposer au projet de confiscation par la multinationale, du peu de responsabilité que possédaient les gérants de station. Le soutien des travailleurs affiliés à l’UTPP-UGTG fit poids pour invalider sans appel la manœuvre.

Mada té la !

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Suite à des accusations non fondées, des sanctions furent prises par la direction d’ELF à l’encontre du Secrétaire Général (du moment) Rolin GUSTAVE ki doubout douvan a yo. La réaction fut immédiate ! Blocage de la SARA pendant une semaine obligeant la direction d’ELF Moudong à tchoulé (reculer) et rétablir Rolin dans ses fonctions.

Michel MADASSAMY pratique la solidarité sans limite au sein de l’UGTG. Il est partout, présent et volontaire quelque soit le secteur d’activité : Industrie, Commerce, BTP, Télécommunications…

Depuis qu’il défend le droit des travailleurs du secteur pétrolier, le salaire des chauffeurs a pratiquement doublé, l’hygiène et la sécurité sont parfaitement assurées, le travail clandestin a disparu.

Conflit avec ELF TOTAL FINA

An 2001, l’événement historique qui pété tèt a patronat béké de Guadeloupe, car avec quatre autres chauffeurs de la STPP, Michel MADASSAMY (ankò !) met directement les mains dans les poches pleines à craquer de ces bandits de grand chemin. Ils font front à ELF TOTAL FINA donc à léta fwansé, qu’ils obligent à admettre que l’UGTG est bien décidée à aller encore et toujours plus loin, quand elle affirme que Gwadloup pé ké konstwi san travay ni san travayè.

Altruiste et honnête

Un tel engagement, aujourd’hui n’est pas donné à tout le monde. C’est pourquoi, il est aisé de constater l’aveu et le degré d’irresponsabilité du patronat guadeloupéen et de leur complice, léta fwansé, quant à leur inquiétude face à la menace que, selon eux, représente Michel MADASSAMY.

… Michel MADASSAMY sait, et a décidé, de porter la responsabilité d’agir.

| Lire le dossier : La vérité sur les " Affaires MADASSAMY »

publication originale : 24 octobre 2004

Publié par la Centrale UGTG le mercredi 9 juillet 2008
Mis à jour le samedi 25 octobre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !