Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 10 septembre 2017
18h05

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1979 aujourd'hui
4486 hier
6374532 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Juin 1920 : La grève des ouvriers métallurgistes de Darboussier

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 
Le jeudi 22 janvier 1920, une convention est signée entre les industriels de la colonie de Guadeloupe (dont le directeur de l’usine de Darboussier) et les ouvriers de la canne, représentés par notamment par BOISNEUF. Cette convention règle les conditions de travail pour la campagne sucrière de 1920 : application de la journée de huit heures et paiement des heures supplémentaires pour certaines catégories d’ouvriers. A Darboussier, le directeur ne respecte pas l’accord.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
Usine Darboussier

Le lundi 28 juin 1920, les ouvriers métallurgistes, victimes d’un lock-out de la direction, entrent en grève.

Le Week-end précédent, une délégation demandait l’application de la journée de huit heures au patron. Ce dernier décide alors de fermer son usine. Les ouvriers en appellent au gouverneur de la colonie ; qui ne réagit pas.

Le vendredi 16 juillet 1920, une délégation du syndicat de l’Union des Travailleurs est reçue par le directeur de l’usine Darboussier. La délégation présente trois revendications principales :

  1. L’application de la journée de huit heures ;
  2. Le maintien des salaires de la récolte pendant l’inter-saison ;
  3. L’engagement qu’il n’y aura pas de sanction (renvoi) pour fait de grève.

Le directeur accepte les deux premières revendications mais refuse de s’engager sur la question des renvois pour faits de grève ; arguant que les ouvriers sont démissionnaires et qu’il se réserve le droit de choisir parmi eux le personnel nécessaire à la fabrication.

Réunis en Assemblée Générale, les Travailleurs décident de ne pas reprendre le travail tant qu’un accord ne sera pas intervenu sur la question des licenciements.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Le samedi 31 juillet 1920, aucun accord n’étant intervenu à Darboussier, les ouvriers métallurgistes déclenchent une grève générale : Ils se déclarent solidaires des ouvriers de l’usine de Darboussier et réclament l’application de la journée de 08 heures à tous.

Outre les métallurgistes des usines, d’autres catégories d’ouvriers y participent :

    • Ceux de la forge des Sociétés Iphigénie et Honoré, qui assurent le service postal ;
    • Ceux de la Compagnie ;
    • Ceux de Fouillole, qui refusent de réparer l’outillage de l’usine...

Sous la pression, la direction cède aux revendications : Le lundi, 9 août 1920, un accord est signé.

| Source : Historial Antillais

Publié par la Centrale UGTG le mercredi 30 juillet 2008
Mis à jour le lundi 4 août 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !