Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
samedi 22 avril 2017
13h51

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2800 aujourd'hui
7204 hier
5605963 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Répression anti - syndicale : l’archarnement judiciaire

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Nou péké Pwan’y… !


Mots-clés : #Justice coloniale
Aucune réaction pour le moment !
 
Deux dirigeants de l’UGTG, Michel MADASSAMY et Gabriel BOURGUIGNON, sont convoqués le jeudi 10 janvier 2008 devant le Juge d’Instruction à Pointe-à-Pitre, afin qu’il leur soit signifiée leur mise en examen dans l’Affaire TEXACO/SARA ; faits qui remontent à novembre 2002, soit plus de 5 ans.

Le Peuple de Guadeloupe se souvient que pendant 3 mois, 4 salariés de la Station Texaco-La Retraite se sont mis en grève contre la discrimination syndicale dont ils ont fait l’objet par leur employeur, le groupe américain SAPT TEXACO. Au seul motif de leur appartenance à l’UGTG, la SAPT TEXACO a refusé d’attribuer la gérance de la Station Texaco-La Retraite aux salariés.

Pourtant, pendant plus de 15 ans, ce sont ces salariés qui ont géré la station. Ils faisaient les commandes de carburants et des articles du magasin. Ils faisaient les caisses et portaient la recette chez le gérant. Plutôt que de négocier avec les salariés, la direction américaine de Texaco a préféré engager un Bras de Fer avec l’UGTG.

La Texaco s’est dotée d’une milice armée et a fait venir des chauffeurs de la Martinique afin de briser la grève. Elle a bénéficié d’une large complicité du Préfet de l’époque, qui a mis à sa disposition, et cela tous les jours, une protection composée d’une vingtaine de gendarmes, pour escorter les camions citernes qui furent équipées de grillage sur leurs pare-brises, en violation avec les règles de sécurité du Code de la Route.

Dans ce conflit, l’Inspection du Travail a dressé 3 procès verbaux contre la SAPT TEXACO, pour violation du Code du Travail en remplaçant les grévistes par des intérimaires, pour non-respect des règles de sécurité en matière de transport de produits dangereux. Ils ont tous été classés sans suite. Le courageux Inspecteur du Travail a été renvoyé en France.

Le 14 novembre 2002, constatant le blocage volontaire des négociations par la Texaco, les militants de l’UGTG ont organisé un sitting pacifique sur le site de la SARA, comme l’avaient fait avant eux, les Béké de la banane. Les militants de l’UGTG ont été dispersés par plus de 200 gendarmes qui ont tiré dans l’enceinte de la SARA, cela pendant ¼ d’heure, des centaines de bombes lacrymogènes.

La SARA n’a pas explosé…

Aujourd’hui, cinq ans après, la justice coloniale revient à la charge. Après les condamnations et le licenciement de deux dirigeants syndicaux martiniquais et celle d’un dirigeant syndical guyanais, elle tente de passer en force en déterrant une vieille affaire déjà prescrite. La justice coloniale cherche à condamner Michel MADASSAMY et Gabriel BOURGUIGNON.

La reprise de la Station Texaco-La Retraite était dans la droite ligne de l’idée de reprise, par les travailleurs, de leur outil de travail. Exemple : Saladerie Antillaise, la SAGUA, la Pâtisserie Renée, le Groupement de Défense Sanitaire de Guadeloupe (GDSG), la Station Total Valkaners à Gourbeyre et bientôt, la Ferme de Campêche.

NOU PÉKÉ JANMEN PWAN SA !!

NOU PÉKÉ JANMEN LÉSÉ YO KONDANÉ

MADA É GABRIEL

Tout l’UGTG : AKSYON !

UGTG, le 08/01/08

date de l evenement : 10 janvier 2008

Publié par la Centrale UGTG le mardi 8 janvier 2008
Mis à jour le vendredi 5 septembre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !